RC Lens : les tops et flops du début de saison

RC Lens
Baptiste Fernandez / Icon Sport

Alors que le premier quart de la saison est presque complété, il est l’heure de dresser un premier bilan des réussites et des légères déceptions du début d’exercice 2022-2023 du RC Lens.

Les tops

Une attaque impressionnante

Avec une moyenne de deux buts par rencontre jusqu’à présent pour seize buts inscrits et la quatrième attaque de Ligue 1, l’offensive lensoise continue de régaler cette saison. Avec sept buteurs différents, dans des situations bien différentes également, tantôt en contre, tantôt sur coup de pied arrêté, tantôt sur pénalty mais bien souvent en attaques placées, les Artésiens affichent une force de frappe qui fait trembler tous les équipes de l’élite et s’en servent à bon escient jusqu’ici.

Une défense qui en impose

Point parfois un peu plus délicat en première partie de saison dernière, l’aspect défensif du RC Lens s’est nettement amélioré désormais. Déjà en grande progression en fin d’exercice 2021-2022, la défense artésienne impressionne de plus en plus grâce à un trio Danso – Medina – Gradit auteur d’excellentes prestations mais également d’un Brice Samba auteur d’arrêts exceptionnels jusqu’ici. Avec sept buts encaissés, les joueurs de Franck Haise présentent la troisième défense de Ligue 1 après huit journées, et c’est une bien jolie nouveauté !

Les flops

Deux matches qui laissent des regrets

Aussi bien à Nantes qu’à Ajaccio, le RC Lens a lâché des points précieux en ce début de saison, dans deux contextes bien différents. En Corse, les Lensois ont été globalement sérieux mais ont souffert en raison d’un climat chaud mais surtout d’une pelouse dans un mauvais état et n’ont pas réussi à faire la différence. A Nantes, ils ont été bien plus en-dedans, ont réalisé de très grosses erreurs techniques et n’ont pas vraiment été au niveau attendu pour un match de haut niveau de Ligue 1 dans ce qui reste un rappel sans frais pour les Artésiens.

Des remplaçants en mal de statistiques

En-dehors d’un onze titulaire très performant, les statistiques n’affluent pas en provenance des joueurs sortant du banc. Et cela est peut-être le point le plus difficile de ce début de saison. Néanmoins, cela ne retire en rien les parfois excellentes performances des entrants, à l’image de l’impact apporté par Jean Onana et Alexis Claude-Maurice en fin de partie à Reims, pour aller décrocher le point du match nul.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *