Yacoub Yassine (Chantilly) : « Aucun match facile en N3 »

Yacoub Yassine Chantilly
Pavel Clauzard / Le 11 HDF

Vainqueur de Longueau à domicile, Chantilly savoure ce succès qui libère d’une disette d’un peu moins de trois mois. Suspendu pour accumulation de cartons jaunes, Yacoub Yassine a assisté à la rencontre des tribunes, tout en l’ayant analysée.

Yacoub, c’est une victoire assez importante pour Chantilly dans l’optique du maintien. Quel est votre regard sur ce succès ?

Je pense qu’elle est méritée sur l’ensemble du match. Même si je trouve qu’en deuxième mi-temps, on a pioché physiquement, tout en ayant du mal à ressortir le ballon. Après, nous étions aussi dans une situation psychologique qui fait qu’il y a du doute, qu’il y a le besoin de gagner, de se rassurer. Aussi, on ne joue pas de la même manière lorsqu’on mène 2-1, avec ce qu’il s’est passé la semaine dernière (défaite 3-2 contre Vimy, alors qu’ils menaient). L’important, c’est de gagner.

Avez-vous eu peur que Longueau revienne à 2-2 en seconde période ?

Peur, non, mais je pense que c’était un peu dans les têtes. Le fait de se dire qu’on ne devait pas reproduire ce qu’il s’est passé la semaine dernière. Il y avait ce défi-là, on a montré du caractère et on a été capables de préserver le score. C’est ça qui est le plus important.

Est-ce plus facile de jouer face à une équipe qui est dans une situation critique ?

Non, car je pense que les deux équipes étaient un peu pareilles. Nous n’avions pas gagné depuis deux mois (le 3 septembre dernier contre Maubeuge) et nous restions sur six défaites d’affilée. Sans oublier notre élimination en Coupe de France. Puis la semaine dernière, on menait 2 à 0, pour finalement perdre 3 à 2. Je pense que les deux équipes étaient dans un état psychologique qui est assez identique. Il n’y a aucun match facile en National 3, on le sait. Ce qui fait du bien, c’est de récupérer nos blessés et nos suspendus.

Vous aviez éliminé Longueau en Coupe de France en septembre. Il y avait donc un précédent, mais est-ce que cela a joué aujourd’hui ?

Ouais, même s’ils ont changé de système entre le premier match et ce match-là. Ils jouaient en 4-3-3 il y a deux mois, là en 5-3-2, donc ce n’est pas pareil. On sait qu’ils ont beaucoup de pistons qui participent offensivement. Après, on les connaît, comme on essaye de se renseigner sur toutes les équipes que l’on affronte. On savait qu’ils allaient changer de système. La seule différence entre les deux fois où l’on a affronté Longueau, c’est le terrain. En Coupe, c’était chez eux, sur un terrain très gras. C’était différent de notre terrain à nous.

Cette victoire peut-elle lancer une dynamique pour Chantilly ?

Ce qui fait du bien, c’est de vraiment retrouver du monde. Après nos deux premières victoires en National 3, on a perdu énormément de joueurs. Que ce soit de longues suspensions ou des blessures d’un mois et demi. La victoire fait forcément du bien. Maintenant, à chaque week-end de championnat, il faut se remettre en question. C’est très difficile. Il faut repartir au combat.

Propos recueillis par Pavel CLAUZARD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *