Wesley Saïd (RC Lens) : « Une victoire très importante »

Wesley Saïd
Johnny Fidelin / Icon Sport

Pas forcément brillant, le RC Lens s’est néanmoins fait violence pour aller décrocher les trois points sur la pelouse de Saint-Etienne et signer un deuxième succès de rang en Ligue 1. Un motif de satisfaction pour Wesley Saïd.

Vous n’avez pas montré le visage habituel…

C’est sûr qu’on a habitué à mieux, on n’a pas forcément réussi à faire notre jeu en première mi-temps mais on a joué une équipe qui nous attendait, qui se réjouissant de nos erreurs et c’était une première compliqué mais on a su rebondir en deuxième.

Qu’est-ce que ça signifie de gagner dans cette difficulté ?

C’est une victoire très importante. Parfois, il faut savoir être un peu moins bon mais gagner quand même. Je pense que c’est aussi la force de cette équipe, on montre du caractère. On n’est pas que des bons joueurs de foot, on est aussi capable de se mettre le cul par terre et se mettre au service du collectif. C’est ce qu’il s’est passé en deuxième mi-temps. Peut-être qu’on n’a pas été très beau à voir jouer, mais le prinicpal était là aujourd’hui.

Ca fait maintenant trois matches de suite que vous renversez dans les dernières minutes…

Quand on s’est regardé dans le vestiaire à la mi-temps, on était tous au courant qu’on n’avait pas fait une bonne première mais c’était à nous de rectifier le tir. Le coach nous l’a fait savoir aussi. Je pense qu’on n’a que des joueurs responsables qui peuvent se regarder dans un miroir et savent qu’ils doivent faire plus pour renverser la tendance et c’est ce que l’on a fait sur plusieurs matches. Une fois; on peut penser que c’est de la chance, plusieurs fois, c’est de la force de caractère.

Que vous êtes-vous dit dans le vestiaire à la mi-temps ?

On n’a pas forcément beaucoup parlé mais on s’est dit les choses. On s’est dit qu’il fallait faire plus, être plus méchant, que ce n’était pas forcément un match où il fallait jouer au ballon comme on a l’habitude de faire. Il fallait être plus tranchant dans les deux secteurs. C’est ce qu’il s’est passé en deuxième. Dès l’entame de la seconde mi-temps on a senti qu’on était remobilisé et ça nous a fait du bien.

Comment vous sentez-vous sur le plan personnel ?

Peu importe les circonstances, c’était bien que je fasse une heure aujourd’hui mais j’espère pouvoir enchaîner par la suite.

Est-ce un hasard de voir Seko Fofana encore débloquer la situation ?

Non, ça ne l’est pas. C’est le capitaine, il nous amène cette rage. C’est aussi un leader technique et il porte son statut à merveille. Il marque dans les derniers instants par deux fois, ça aurait pu être quelqu’un d’autre mais on sent qu’il est bien, qu’il fait une très belle saison et on est très heureux pour lui. Le plus important c’est le collectif, mais si Seko prime la plupart du temps.

Source : France Bleu Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.