Wesley Saïd (RC Lens) : « La trêve nous a fait remettre les pieds sur terre »

RC Lens
Franco Arland/Icon Sport

Sans victoire depuis deux mois en championnat, le RC Lens a réussi à retrouver le chemin du succès face à Rennes, ce samedi (1-0). Wesley Saïd estime que la trêve hivernale a permis au siens de se ressourcer et de se remettre fortement au travail. Entretien. 

Wesley Saïd, quelle semaine pour lancer 2022…

On sait très bien qu’une saison est longue. On a eu un petit coup de moins bien avant la trêve et je pense que ça nous a faits du bien pour nous remettre les pieds sur terre, nous remettre au travail fortement comme on l’avait fait en début de saison. On gagne face à une très belle équipe rennaise, dans la semaine face à Lille avec un scénario loin d’être favorable. On en avait besoin. C’est parfois bien de se prendre une gifle pour repartir de l’avant. Aujourd’hui, on a un but commun, on travaille tous ensemble au quotidien, ça paye aujourd’hui, tant mieux.

Ces deux succès peuvent-ils vous relancer ?

C’est compliqué quand on enchaîne plusieurs matches sans victoires, surtout que l’on avait montré de très belles choses en début de saison. On en avait grandement besoin parce qu’on aspire à beaucoup mieux et on a la qualité pour faire de belles choses dans ce groupe. Cette victoire, on en avait vraiment besoin et c’est bien pour la confiance, en espérant que l’on continue sur cette lancée.

Quel but vous avez inscrit…

J’étais rentré dans des conditions un peu difficiles au regard de la température et de la pluie. C’était un match avec beaucoup de rythme et c’était compliqué d’entrée en jeu, mais tout le monde a su mettre son envie et son engagement au service de l’équipe. C’est une très bonne chose. Pour le but, je vois Jonathan Clauss déborder, je connais plus ou moins ses centres, je sais très bien qu’il aime centrer fort au premier poteau, je patiente un peu et je passe devant le défenseur. Ça m’a réussi et tant mieux.

C’est un but similaire à celui que vous aviez inscrit contre Troyes…

Ça y ressemble, oui ! En fait, je sais comment Jonathan (Clauss) aime centrer. Il a centré fort et c’est très difficile pour un défenseur de l’enlever parce qu’il peut la mettre contre son camp. Forcément, avec une présence offensive, ça inquiète encore plus la défense. On se comprend assez bien à ce niveau, la connexion est belle et tant mieux.

On imagine que ce but doit faire beaucoup de bien après cette longue blessure…

Ça fait du bien pour la confiance, oui. J’étais vraiment très déçu d’être blessé parce que je me sentais vraiment bien, mais ça fait partie d’une saison. La saison dernière, je n’ai pas joué du tout. Ce sont des choses qu’il faut accepter. J’ai parfois des petits rappels sur le plan physique, mais ça fait partie de l’après-blessure.

Comment avez-vous vécu mentalement la rechute physique ?

Ce n’était pas facile. J’étais très déçu de cette blessure, surtout que l’on sortait d’un super match (ndlr : contre Troyes), tout se passait bien pour nous. Ça a été difficile à accepter. Il y a toujours du bon à prendre dans chaque moment aussi et j’ai travaillé pour revenir semaine après semaine et je suis revenu de la meilleure des manières.

Propos recueillis par Emilien PAU

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article