VAFC : Qui est Abou Ouattara ?

Ouattara Amiens SC
Panoramic

Avant-dernière recrue en date du VAFC, Abou Ouattara arrive en provenance du Lille sans indemnité de transfert après deux prêts loin d’être convaincants du côté du Vitoria Guimaraes et de l’Amiens SC. Découverte.

Cinq club en trois ans

A vingt-et-un ans, Abou Ouattara a déjà pas mal bourlingué. Depuis son arrivée en Europe – en provenance du club guinéen d’Horoya – le 1er janvier 2018, l’ailier burkinabé va en effet connaître son cinquième club avec sa signature au VAFC. D’abord passé par Malines puis Lille, Ouattara semblait être un réel espoir du football africain. Mais un prêt au Vitoria Guimaraes venait mettre un premier frein à sa carrière. Ne prenant part qu’à 273 minutes en championnat entre janvier 2020 et janvier 2021, il souhaitait changer de cap.

VAFC : Abou Ouattara arrive en provenance de Lille

Alors qu’il était même écarté du groupe au Portugal, l’intérêt de l’Amiens SC apparaissait à ce moment comme une aubaine pour un jeune joueur qui ne rentrait pas dans les plans lillois. « L’intérêt d’Amiens envers moi était énorme, expliquait-il début février, peu de temps après sa signature. Ca fait du bien de retrouver un groupe même si au début, ce n’était pas du tout facile parce que j’ai eu un long temps d’arrêt. Offensivement, je dois être plus décisif tout en sachant gérer les efforts et physiquement je dois m’améliorer aussi. »

Prêt non convaincant à Amiens

Décrit comme « un jeune joueur qui n’a pas encore lancé sa carrière« , capable de « prendre les espaces » et d’être un « joueur de vitesse et de percussion, dans un profil de joueur de transition pour apporter une capacité à faire la différence par des courses et de la vitesse » par Oswald Tanchot, son ancien entraîneur à Amiens, Abou Ouattara n’a toutefois pas convaincu dans la Somme. Avec seulement trois titularisations en onze rencontres disputées, il n’a jamais réussi à peser réellement sur le plan offensif.

Amiens SC : Abou Ouattara clame son envie de rester !

Une insatisfaction qui trouve également écho chez le joueur lui-même. « Ça s’est bien passé au niveau de l’intégration mais je ne suis pas très satisfait de moi-même parce que je connais mes qualités et je crois que je n’ai pas vraiment exploité ce que je sais faire, expliquait-il début mai. J’étais jusqu’ici à 60% de mes capacités. » Et s’il souhaitait rester, voyant « très belle opportunité pour moi de progresser, travailler et être stable dans ma carrière parce que j’ai beaucoup trop bougé récemment et c’est un peu dur de changer de pays en permanence« , il n’aura pas été écouté, l’Amiens SC ne levant pas l’option d’achat comprise dans son prêt.

Désormais à la relance du côté du VAFC, avec un contrat de trois ans signé, Abou Ouattara va tenter de s’offrir une stabilité tant recherchée pour enfin exploiter un potentiel si souvent évoqué mais encore jamais réellement affiché sur les terrains.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments