VAFC : Olivier Guégan aurait aimé un attaquant supplémentaire

FEP/Panoramic/Imago

Au lendemain de la clôture du mercato estival, Olivier Guégan s’est exprimé sur les derniers mouvements du VAFC au micro de France Bleu Nord dans 100% Chtis. L’entraîneur valenciennois en a également profité pour revenir sur le début de saison de son équipe. Morceaux choisis.

Le début de saison

« A ce niveau-là, les points sont la vérité à l’instant-T. Ensuite, il y a aussi ce qu’on propose à l’intérieur, les contenus sont aussi importants. A partir de là, après six matches le point de vue comptable est important pour travailler avec de la sérénité et conserver sa ligne de conduite. Après, il ne faut pas être fermé et écouter ce que l’environnement proche peut dire. Maintenant, je pense que la vérité viendra sur les prochains matches. Le travail mis depuis le premier jour de préparation doit nous permettre de lancer enfin notre championnat. »

Des claques pour un déclic au VAFC ?

La gestion de la trêve internationale

« On a eu un recrutement tardif, avec des joueurs qui nous ont rejoints comme Quentin Lecoeuche aujourd’hui ou Mathieu Debuchy il n’y a pas si longtemps. L’idée est donc de les réathlétiser et de remettre tout le monde au niveau. Ensuite, on fait un match ce jeudi contre une équipe belge pour continuer à travailler sur notre projet et aussi donner du temps de jeu à certains. Tout en gardant en tête qu’il faut préparer ce qui vient de derrière. Ce sont des semaines, il faut en ménager certains tout en continuant de travailler fort. »

VAFC : Cinq choses à savoir sur Quentin Lecoeuche

La fin du mercato estival

« On avait quand même bien avancé, même si on avait quelques retouches à faire. Sur cette fin de mercato, on se savait attaqué sur Ismaël Doukouré. Il reste finalement et c’est très bien pour nous. C’est un garçon qui a un profil très très intéressant. Il est forcément un peu déçu mais je lui ai dit de se remettre dans le travail pour re-performer et continuer à grandir avec son club qui est un beau club. Après on avait la volonté d’avoir un joueur couloir gauche, ce qui était indispensable. Si on avait pu faire un attaquant supplémentaire aussi, ça aurait été fantastique, maintenant le marché est compliqué. On sait que la conjoncture n’est pas facile pour tous les clubs. Pour l’instant, on est aligné sur ce qu’on voulait faire, à savoir ramener de l’expérience dans cette équipe, de l’expérience avec des joueurs qui jouaient dans leurs précédents clubs. Maintenant, il faut qu’ils arrivent en forme et que l’adaptation dans notre équipe se fasse rapidement. »

Source : France Bleu Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.