VAFC : Nicolas Rabuel veut le public derrière son équipe

Rabuel VAFC
Le 11 HDF

Silencieux durant tout le premier quart d’heure samedi face à Metz, les supporters valenciennois ont montré leur colère envers la direction du VAFC. L’entraîneur valenciennois, Nicolas Rabuel, entend cette grogne, même s’il préfère avoir les supporters derrière son équipe dans les moments difficiles.

Samedi, il y avait une grève des supporters. Est-ce que cela vous impacte de voir le stade silencieux et d’entendre les supporters adverses à domicile ?

On sait l’importance que le public a à la maison, donc c’est sûr que quand ils manifestent comme ça, on préfèrerait les avoir avec nous. Après, ils cherchent à se faire entendre aussi. Il y a peut-être d’autres moyens d’agir, car on en a besoin. Ça je le dirai aux joueurs, mais sur la fin de match, on doit pouvoir emmener le public avec nous pour qu’ils nous soutiennent. Moi j’ai l’image de Laval au match aller, où le contexte faisait que. Les joueurs ont réussi à se servir de ça en emmenant avec eux les supporters. Juste avec des gestes. On a une équipe jeune qui a encore du mal à faire ça, mais je pense que sur la fin de match, c’est une donnée. Mais ça doit venir de nous, il aurait fallu un geste pour les emmener avec nous pour mettre le feu sur la fin et tenir le résultat. Ça n’a pas grand chose à voir avec le football, mais c’est une donnée dans laquelle il faut évoluer pour qu’on avance.

Comprenez-vous leurs revendications ou est-ce compliqué de prendre position ?

Je ne connais pas exactement ce qu’il s’est passé entre les supporters et la direction. Encore une fois, trois matches en sept jours, l’essentiel est sur le terrain. En tout cas, j’espère que ça se règlera vite pour qu’on les ait avec nous de la 1ère à la 95ème minute.

Propos recueillis par Arthur LASSERON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *