VAFC : les cinq enseignements du match face à Dijon [J19]

Mohamed Kaba VAFC
Gwendoline Le Goff/FEP/Icon Sport

Contre le Dijon FC, le VAFC a enchaîné un septième match sans victoire en championnat (2-1). Découvrez notre débrief en cinq points de cette rencontre comptant pour la 19e journée de Ligue 2

L’incidence du résultat

Le match a débuté sur des bases assez tranquilles. Pendant près de dix minutes de jeu, les deux équipes se sont observées sans se mettre en danger. Il fallait attendre la deuxième minute pour observer la première frappe de la partie. Elle était l’oeuvre de Noah Diliberto. Après une belle percée, le jeune milieu de terrain frappait au-dessus des buts de Reynet (12′). Dans la foulée, c’est Mathis Picouleau qui frappait sur le gardien après une bonne remise d’Ugo Bonnet (16′). Après ça, c’est Dijon qui mettait le pied sur le ballon. Mais cette légère domination n’a duré qu’un temps.

Le résumé de la rencontre 

L’homme du match

Le jeune milieu de terrain du VAFC est le seul à vraiment être sorti du lot. Comme à son habitude, Mohamed Kaba a été un véritable aiment à ballon et en a récupéré un bon nombre au coeur de la pelouse. C’est aussi lui qui provoquait la faut du portier de Dijon sur le penalty de VA. Il lui reste néanmoins quelques progrès à faire du côté de la relance balle au pied.

Les notes des Valenciennois 

La déclaration

« On n’a rien concédé lors de ce match mais on perd quand même. Ces deux buts évitables alors qu’on avait la maîtrise du jeu. On prend un but sur une frappe contrée. On fait ce qu’il faut pour revenir au score et en deuxième on encaisse sur leur seule frappe cadrée. Le foot est cruel parfois mais il faut affronter ça, faire face. Il faut se relever. C’est aussi très cruel pour Hillel, il est hors de question de lui mettre tout ça sur le dos. C’est le plus malheureux d’entre nous dans le vestiaire. Il est effondré, c’est un gardien et un homme qui ne mérite pas du tout ça. »

Nicolas Rabuel, entraîneur du VAFC

La statistique

57- Il s’agit du pourcentage où le VAFC avait la possession du ballon lors de cette rencontre. Un chiffre qui démontre bien que VA avait la maîtrise du match mais qu’il n’a pas su en profiter.

Le tweet du match

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *