VAFC : la « Delmotte touch » s’installe progressivement

Delmotte VAFC
© VAFC - Photo M. Telle

Arrivé il y a de cela deux semaines, Christophe Delmotte semble apprécié par les joueurs et le staff du VAFC. Changement de système, plus de phases de jeu à l’entraînement, une pédagogie plus présente, Christophe Delmotte apporte un petit vent de fraîcheur sur VA.

Un nouveau système de jeu est mis en place depuis votre intronisation. Est-ce une volonté d’imposer votre patte ? 

Non, c’est une décision collective, prise avec le staff, dans une recherche de performance. On estime que le 4-4-1-1 peut être intéressant pour les joueurs qui composent notre équipe, on s’appuie sur les matches du Havre et de Tourcoing pour avoir cet avis. L’idée est donc de continuer dans cette voie-là. On a un groupe assez expérimenté, les joueurs ont une connaissance de tous ces systèmes.

Gaëtan Robail (VAFC) : « Qu’on refasse une série d’ici la trêve hivernale »

Quelle est l’intention derrière ça ? 

Il faut plus peser offensivement, avec davantage de présence sur les côtés. On a pu voir ça contre Tourcoing, avec vingt frappes et 40 centres, même s’ils n’ont pas tous trouvés preneur. On peut bien occuper la largeur offensivement. Défensivement, cela permet aussi d’être solide avec les deux lignes de quatre. On veut être réaliste sur les quatre phases de jeu, que sont l’animation offensive, défensive et les deux phases de transition.

Vous commencez à connaître un peu mieux votre groupe maintenant ?

Ca commence. C’est encore des balbutiements. J’ai un match au Havre le lendemain de ma nomination, puis une semaine coupe de France, avec des internationaux qui n’étaient pas là. Je suis encore un peu dans cette phase d’observation. Je ne me suis pas donné de timing, je pense que le plus rapidement possible sera mieux. Après il y aura sans doute des choix plus tranchés, avec comme seul leitmotiv la notion de performance collective, athlétique et mentale. Il faut aller sur du factuel pour pouvoir faire des choix au niveau des hommes.

Propos recueillis par Arthur LASSERON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *