VAFC : cinq choses à savoir avant Laval [J15]

Maggiotti Laval VAFC
Anthony Bibard/FEP/Icon Sport

Pour son dernier déplacement en championnat avant la Coupe du monde, le VAFC s’en va en Mayenne, défier le Stade Lavallois. Face à un promu qui retrouve de la confiance à domicile, la méfiance est de mise.

Soigner sa sortie

Tenu en échec la semaine dernière sur sa pelouse par Caen (1-1), le VAFC a une nouvelle occasion de franchir la barre des 25 points ce samedi, sur la pelouse de Laval. Presque transparents lors de leur dernier déplacement en championnat, à Grenoble, les Nordistes auront à cœur de terminer sur une bonne note cette large première partie de saison. Il faudra pour cela mettre fin au problème numéro 1 du VAFC ces derniers temps, à savoir retrouver de l’efficacité face au but. La maîtrise était là face à Malherbe, désormais, Valenciennes doit aller de l’avant.

Laval retrouve du poil de la bête

En n’empochant qu’un point en cinq réceptions, le Stade Lavallois affichait le pire bilan du championnat devant son public après dix journées. Depuis, les hommes d’Olivier Frapolli ont relevé la tête. Etonnant vainqueur du Stade Malherbe de Caen quatre buts à zéro, puis de Niort deux buts à un la semaine dernière, Les Mayennais équilibrent un peu plus le bilan avant la trêve internationale. Nul besoin de préciser qu’il ne faudra pas prendre les Orange et Noir à la légère, loin de là.

Valenciennes plutôt à l’aise en Mayenne

Même si les déplacements à Laval sont assez rares dans l’histoire récente, Valenciennes s’en est presque toujours bien sorti à Francis-Le-Basser. Depuis 1991, les Nordistes se sont rendu six fois à Laval, en Mayenne, et ne se sont incliné qu’une seule fois, en 2014. Hormis cet accroc, VA a pris les trois points à trois reprises, et a concédé deux nuls en Mayenne. Le dernier déplacement des Rouge et Blanc à Laval s’était soldé par un match nul 0-0 en 2017.

M. Lepaysant au sifflet

Pour la deuxième fois cette saison, Benjamin Lepaysant arbitrera le VAFC et Laval. Il était au sifflet lors du match nul des Valenciennois en ouverture du championnat à Bordeaux (0-0), mais aussi lors du « comeback » du Stade Lavallois face à Metz en août (3-3). La saison dernière, il avait officié lors de trois rencontres du VAFC pour le timide bilan d’une victoire et deux défaites pour VA.

Maggiotti, une histoire singulière

Actuel meilleur buteur du Stade Lavallois et deuxième meilleur buteur du championnat avec sept réalisations, Julien Maggiotti vit un rêve éveillé. Il y a encore trois ans de cela, le Corse était loin d’une carrière de footballeur professionnel. Enchaînant les petits boulots, et avec une balance affichant 103kg, le Corse a vu son destin basculer en 2020, lorsqu’il signe à Cholet. Une première saison de National réussie, avec quatre buts à la clé, puis une signature à Laval la saison passée. Là encore, le meneur de jeu impressionne, avec six buts et onze passes décisives en championnat. Déjà décisif onze fois cette saison, il sera le danger numéro 1 du Stade Lavallois.

L’histoire de Julien Maggiotti

Arthur Lasseron

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *