VAFC : cinq choses à savoir avant Annecy [J18]

Ugo Bonnet VAFC
Maxime Le Pihif/FEP/Icon Sport

Quelques jours après une élimination regrettable en Coupe de France, le VAFC doit déjà se remettre en mode Ligue 2. Avec la réception d’Annecy, les Valenciennois devront se méfier d’une équipe irrégulière, mais capable de tout, y compris du meilleur. Découvrez les cinq choses à savoir avant cette rencontre.

Casser la spirale pour le VAFC

Comptant un point en deux matches de Ligue 2 depuis la reprise, Valenciennes va mal. Et pour cause, les hommes de Nicolas Rabuel sont redescendus neuvièmes et perdent le contact avec le haut du tableau. Ajouté à cela l’élimination en Coupe de France, le cocktail est très compliqué psychologiquement pour l’équipe. La faute à quoi ? Entre autres à un gros problème de tranchant offensif, qui se fait sentir sur les derniers matches. Aussi, les cadres ne répondent pas forcément présent, surtout en attaque, où c’est souvent compliqué pour Ugo Bonnet. En atteste la rencontre de Coupe de France. Mais alors que faire ? Miser sur les jeunes ? Le technicien valenciennois s’y attèle, et espère voir son équipe se relever avec ses jeunes pousses. De même pour la défense, trop fébrile et laissant trop d’espaces la plupart du temps. Il faudra les combler pour espérer l’emporter.

Annecy toujours invincible ?

Les hommes de Laurent Guyot sont dans une position plutôt confortable depuis quatre rencontres. De fait, cela fait depuis le 22 octobre qu’ils n’ont pas perdu en match officiel, contre Bordeaux à ce moment-là. Depuis, outre les amicaux, Annecy est en grande réussite, oscillant entre matches nuls et victoires. Parmi ces dernières, il y en a une contre Saint-Étienne, deux buts à un, qui a de la valeur. Cet enchaînement synonyme de points importants glanés a permis aux Annéciens d’opérer une remontée au classement, désormais 14es. La tâche sera immense pour le VAFC, c’est à dire venir à bout d’une équipe invaincue depuis fin octobre.

Première entre les deux clubs

Fait rare : Valenciennes et Annecy ne se sont jamais affrontés. En cause, le FCA ne retrouve le professionnalisme que depuis cette année. Évoluant en National l’an passé, les Annéciens ont obtenu leur montée en Ligue 2 avec une victoire contre Sedan (2-0) et un but d’un certain Alexy Bosetti. Depuis, les Hauts-Savoyards ont faim et sont en quête du maintien. Quel que soit l’adversaire, ils sont capables de tout, aussi bien du meilleur que du pire.

Benoît Bastien pour officier

Arbitre depuis 2009, il n’a pas l’habitude d’officier en Ligue 2. En effet, il s’agira d’une première pour lui cette saison. Plus habitué à la Ligue 1, Bastien a eu plusieurs fois l’occasion d’être sur des rencontres dans le Nord, du côté du RC Lens. De fait, il a arbitré les Sang et Or à deux reprises sur l’exercice 2022/2023. Avec quatre cartons jaunes distribués en moyenne par match, cet arbitre n’a pas la main légère, même si elle n’est pas lourde pour autant. Sa première en Ligue 2 sera un vrai test pour lui en termes d’ambiance et de philosophie de jeu, qui n’est pas la même qu’en Élite.

Des changements pour Nicolas Rabuel ?

En soins lors du match de Coupe de France, Mathieu Debuchy pourrait bien faire son retour dans le groupe et dans l’équipe type. Néanmoins, pour Joffrey Cuffaut, rien n’est sûr concernant sa phase de réathlétisation, pas forcément achevée. De même pour Julien Masson, qui se réathlétisait avec lui. En défense centrale, Nassim Innocenti et Mattéo Rabuel postulent à une place de titulaire si Debuchy n’est pas encore prêt. Au milieu, Madou Touré va-t-il être de nouveau appelé ? Très performant à Charléty aux côtés de Mohamed Kaba, cette doublette pourrait bien être reconduite en Ligue 2.

Pavel CLAUZARD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *