USL Dunkerque : Une qualification pour relancer la machine ?

USL Dunkerque
FEP / Panoramic / Imago

L’USL Dunkerque va devoir repartir vers l’avant. Stoppé après ces cinq matches sans défaites la semaine passée à Grenoble (1-0), les hommes de Romain Revelli doivent relancer la machine et se qualifier pour le huitième tour de la Coupe de France en affrontant la modeste équipe de Linas-Monthlery, ce samedi. 

Une qualification obligatoire

Les hommes de Romain Revelli, si confiant après cinq matches sans défaites, et tombé la semaine passée. Pas aidés par l’expulsion de Mario-Jason Kikonda, les Maritimes se sont inclinés à quelques encablures de la fin de la rencontre à Grenoble (1-0). Ce samedi, l’USL Dunkerque se tourne vers une autre compétition : la Coupe de France. Face à Linas-Montlhery à l’occasion du 7e tour, pensionnaire de National 3, la qualification est obligatoire, même si l’objectif principal n’est pas de remporter la « Vieille Dame ». « Pour nous, la priorité reste le championnat, avoue Romain Revelli. Maintenant, c’est une belle compétition que l’on respecte. Malgré que ça ne reste pas notre objectif numéro un de la gagner, on y va très déterminé pour se qualifier avec beaucoup de respect vis-à-vis de ces équipes-là. »

Cette équipe est une formation de National 3. Un statut que Romain Revelli connaît parfaitement bien, lui qui entraînait Andrézieux en National 2 la saison passée avant de rejoindre l’USL Dunkerque « L’année dernière, j’étais de l’autre côté et je jouais des équipes de National 1 ou de Ligue 2, évoque Romain Revelli. Je vois comment les joueurs se préparent et ce qu’ils ont envie d’y mettre. Dans mon discours, je suis souvent très humble avec mes joueurs, car je parle d’essayer de se qualifier. C’est tellement dur, alors faisons un match plein, peut-être que ça passera par les tirs au but ou avec un but en fin de match. L’essentiel, c’est qu’on retiendra uniquement la qualification. Cette équipe, on l’a étudiée, elle va se mettre au niveau, car c’est une bonne équipe de National 3. »

Linas-Monthlery, certes inférieur sur le papier, n’a rien à perdre et tentera crânement sa chance. Le pensionnaire de National 3 aura son piètre avantage, son terrain synthétique, une surface inhabituelle aux joueurs professionnels et l’USL Dunkerque. « Je m’attends à un match avec beaucoup de monde et sur un terrain synthétique, se projette Romain Revelli. On a un peu moins l’habitude, eux plus. Je veux aussi donner du temps de jeu. Eux, on voit que c’est une équipe qui va se sublimer et qui se projette beaucoup. Elle est assez costaude et a des joueurs rapides sur les côtés. Je n’ai aucun doute sur le fait que nos joueurs qui seront alignés seront à 150 %, et s’ils le sont, il y a de grandes chances que l’on puisse passer. »

Pour son entrée en lice dans la compétition, l’USL Dunkerque fera face à une équipe de Linas-Monthlery qui tentera tout pour l’emporter pour se qualifier pour le 8e tour. Aux Maritimes de rester assez sérieux pour se défaire des Franciliens, ce samedi. 

Emilien PAU

LINAS-MONTLHERY (N3) – USL DUNKERQUE (L2)

7e tour de coupe de France

Samedi 13 novembre, 18 heures

Stade Paul Desgouillons, Monthléry

Arbitre : M. Ustaritz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *