USL Dunkerque : Trois renforts pour changer une saison ?

USL Dunkerque Tribut
Panoramic/Imago

Dans une semaine, le mercato d’été refermera ses portes après un peu plus de deux mois de mouvements possibles aussi bien dans le sens des arrivées que des départs. Toujours en quête de trois joueurs, l’USL Dunkerque va devoir avancer rapidement pour étoffer son effectif en quantité et en qualité. Tour d’horizon.

Un joueur par ligne

Avec cinq recrues durant l’été, signant deux attaquants – Manuel Semedo et Désiré Segbe Azankpo – deux milieux de terrain en la personne de Mohamed Ouadah et Bilal Brahimi, mais également un joueur de couloir gauche, Driss Trichard – palliant le départ d’Harouna Sy – l’USL Dunkerque a quelque peu avancé sur ses manques. Néanmoins, alors que le mercato se termine dans une semaine, il n’en a pas fini. Si deux joueurs sont toujours attendus selon le président Scouarnec, l’entraîneur Romain Revelli en attend un de plus, cherchant un joueur par ligne.

Sur le front de l’attaque, le dossier Jean-Philippe Krasso ne semble pas réellement avancer. Faisant face à la concurrence de Valenciennes et Niort, Dunkerque lutte face à la volonté du joueur d’espérer avoir du temps en Ligue 1 avec Saint-Etienne. Cette dernière semaine pourrait cependant changer la donne dans cette affaire, tant Claude Puel ne semble pas compter sur l’ancien spinalien qui ne serait alors pas contre un prêt en Ligue 2 pour continuer sa progression. Il faudra ensuite réussir à convaincre celui qui a été prêté au Mans en fin de saison passée.

Ibrahim Cissé, la clé ?

Si dans l’entre-jeu, la recrue est espérée depuis plusieurs semaines, les récents évènements ont également poussés Romain Revelli à réclamer un ajout supplémentaire pour le coeur de sa défense. En effet, Ibrahim Cissé souhaitant à tout prix quitter les Maritimes pour rejoindre Caen, le technicien dunkerquois se voit sans un joueur majeur en défense et cherche à combler ce trou si le départ vers Malherbe était réellement confirmé durant ces sept prochains jours.

C’est donc de l’issue de ce bras de fer entre un joueur qui n’a plus la tête à Tribut et un club qui ne compte pas se laisser sur les pieds par un concurrent que dépend – en partie – l’issue de la fin du mercato du côté nordiste. Et alors que le début de saison est manqué comptablement, il ne faudra pas se rater sur les dernières recrues pour enfin rebondir et confirmer les très bonnes prestations entrevues jusqu’ici.

Adrien ROCHER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *