USL Dunkerque : Tomber pour mieux se relever ?

USL Dunkerque Kerrouche
FEP/Panoramic/Imago

Invaincu pendant cinq matches, l’USL Dunkerque est tombé de son nuage. Battus dans les derniers instants à Grenoble puis à Linas-Monthléry en Coupe de France, les Maritimes doivent réagir face à Ajaccio, ce samedi. Les hommes de Romain Revelli ne sont pas moins ambitieux sur cette fin de phase aller. 

Une élimination difficile à accepter

Après un mois d’octobre rayonnant, l’USL Dunkerque a commencé à démontrer des failles. Lors des deux derniers matches face à Grenoble, puis Linas-Monthléry, les Maritimes se sont inclinés sur la plus petite des marges dans le temps additionnel. Une situation qui agace Romain Revelli, notamment après la rencontre de Coupe de France. « Je pense qu’on l’avait très bien préparé et je suis en colère parce que je trouve que nous avons fait un bon match. La colère, c’est l’exigence devant le but. Il fallait les punir. Quand vous faites le match qu’on a fait, et qu’on ne le gagne pas, qu’est-ce qu’on va gagner ? Nous, on n’a pas de marge. Le coach, les joueurs, tout le monde : il faut toujours être à 150 %. Tout le temps. »

Ce samedi, l’USL Dunkerque reçoit l’AC Ajaccio. Cette formation qui réalise un très beau début de saison au contraire des Maritimes. Les Acéistes pointent au troisième rang de Ligue 2 et présentent l’une des meilleures défenses du championnat avec huit petits buts encaissés. « Il ne faut penser qu’à ce match, assure Romain Revelli. Il faut essayer de mettre de côté le début de saison. On se remet un peu le feu. On a fait une semaine très studieuse et concentrée. On a un gros client qui se présente de nouveau qui, comme contre Caen ou Le Havre, est une équipe très chirurgicale qui a de l’expérience. Cela va demander à notre belle équipe de Dunkerque de se mettre au niveau de cette exigence pour rivaliser avec cette équipe d’Ajaccio. On est quinzième de Ligue 2, on sait ce qu’on veut faire. »

Ne jouant plus la Coupe de France, l’USL Dunkerque peut se focaliser exclusivement sur le championnat et son objectif maintien. Il ne reste plus que quatre matches avant la trêve hivernale pour les hommes de Romain Revelli. Quatre rencontres où le coach des Maritimes espère repartir avec au moins cinq points. « Je n’en ai pas mis d’objectifs aux joueurs, assure toutefois Romain Revelli. Quand vous démarrez un match, il y a match nul. Si vous mettez ce qu’il faut… J’espère ne pas faire moins que ça, cela nous permettrait de basculer et de bien rattraper le coup avec une vingtaine de points et de voir au-dessus, même. Il y a eu des matches dont nous avons tiré les enseignements. Il ne faut pas être euphoriques, il faut être déterminés. »

Face à Ajaccio, ce samedi, l’USL Dunkerque entre dans le money time de cette phase aller. Une victoire et les Maritimes peuvent recoller au milieu de tableau. Dans le cas contraire, ils peuvent se retrouver relégables. Une situation qui démontre une nouvelle fois la difficulté du championnat. 

Emilien PAU

USL DUNKERQUE – AJACCIO

Seizième journée de Ligue 2

Samedi 20 novembre, 19 heures

Stade Marcel Tribut, Dunkerque

Arbitre : M. Baert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *