Une occasion en or pour l’Amiens SC ?

Gurtner Amiens SC
Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport

Encore loin d’être à l’abri, l’Amiens SC se verrait bien revenir de Valenciennes avec sa deuxième victoire de la saison à l’extérieur pour faire un pas quasi définitif dans la course au maintien. Pour cela, il faudra parvenir à chasser les doutes suscités par un mois de mars assez poussif, avec notamment deux défaites dérangeantes en déplacement, là où le bât blesse toujours autant pour les Amiénois.

Amiens n’a plus de temps à perdre

Cette saison de l’Amiens SC n’est décidément pas banale. Après avoir accusé un sérieux retard à l’allumage, avec une seule victoire en onze journées, les Picards ont avancé par la suite sur un rythme d’enfer, avec notamment six victoires sur les huit dernières réceptions à la Licorne. De quoi s’extirper des dernières places et se donner de l’air après un premier trimestre particulièrement stressant. Le problème est que le manque de résultats à l’extérieur, un seul succès en quatorze rencontres, s’est avéré rédhibitoire pour parvenir à prendre définitivement ses distances de manière définitive avec la zone rouge.

Résultat des courses, au moment de lancer le sprint final, Amiens n’a toujours pas assuré son maintien avec seulement 37 points au compteur. Et même si la dynamique et les forces en présence plaident en faveur d’un dénouement heureux, Philippe Hinschberger aimerait bien régler cette question du maintien le plus tôt possible : « Il ne faut pas gâcher tout ce qu’on a fait sur les cinq derniers mois. Il s’agit de terminer le boulot, qui est de maintenir le club en Ligue 2. Il nous manque cinq points en gros et ça doit nous maintenir en éveil sur cette fin de saison. Il est temps d’assurer notre présence en Ligue 2. »

Et après avoir parlé à tort d’un hypothétique top 5 durant la bonne série hivernale, tout le vestiaire amiénois est désormais pleinement focus sur l’objectif maintien : « Sur le tableau, il est encore marquer 42 points. Tant qu’on n’y sera pas, on ne sera pas totalement serein, concède Jessy Benet. Il nous reste cinq points à prendre et la situation sera plus sereine. Ce n’est pas évident de devoir toujours regarder derrière. » Gagner à Valenciennes, qui est loin d’être un épouvantail à domicile avec déjà sept défaites et 25 buts encaissés en quinze rencontres et qui sera particulièrement amoindri, est loin d’être mission impossible et demeure la meilleure des solutions pour ne plus avoir à regarder derrière mais plutôt devant et vers la saison prochaine.

Et si après avoir signé sa deuxième victoire de la saison à l’aller face à Valenciennes, Amiens parvenait à aller chercher son deuxième succès de la saison à l’extérieur face à ce même adversaire ? Histoire de boucler la boucle d’une saison qui ne restera peut-être pas dans les annales mais qui devra rester dans les mémoires des supporters, des suiveurs mais surtout des dirigeants du club pour ne pas reproduire les mêmes erreurs et se donner une réelle chance de viser autre chose que le maintien à ce stade de la saison dans un avenir proche.

Romain PECHON

VAFC – AMIENS SC

31ème journée de Ligue 2

Samedi 2 avril, 19 heures

Stade du Hainaut, Valenciennes

Arbitre : M. Baert

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.