Une défaite caractéristique de la saison du LOSC

Onana LOSC
Hugo Pfeiffer/Icon Sport

Si le LOSC ne se faisait plus beaucoup d’illusion quant à une qualification européenne, le champion de France en titre a poursuivi sa série négative en s’inclinant à domicile contre Monaco (1-2). Le tout dans une atmosphère particulière avec un public décidé à faire parler de son exaspération. Débrief complet de cette rencontre comptant pour la 36ème journée de Ligue 1.

L’incidence du résultat

Ce nouvelle défaite lilloise n’arrange pas la situation du LOSC en championnat. Déjà distancé pour la course à l’Europe, un dernier espoir subsistait avant d’affronter le quatrième de Ligue 1 Uber Eats. Tout était possible, surtout que cet AS Monaco semblait loin d’être intouchable. En manque de solution offensive, les Dogues vont tenter de faire le jeu durant toute la première période, sans réellement trouver la solution face au bloc monégasque. Et à force de ne pas trouver la faille, les Lillois se font surprendre. Juste avant la pause, Aurélien Tchouaméni surprend une première fois Jardim d’une frappe du gauche puissante. Un sursaut d’orgueil viendra des remplaçants lillois, avec le slalom d’Angel Gomes, auteur de son premier but en Ligue 1. On croit alors le LOSC de retour. Que nenni. Aurélien Tchouaméni, encore lui, trompe Jardim pour cette fois donner la victoire aux siens. Plus qu’une simple défaite contre un candidat à l’Europe, c’est la déroute de trop pour les supporters lillois, remontés du début à la fin contre les joueurs mais surtout contre l’entraîneur du LOSC, Jocelyn Gourvennec.

Le joueur du match

Dans la prestation une nouvelle fois très poussive de son équipe, le défenseur néerlandais fut l’un des seuls à vraiment sortir du lot positivement côté lillois. Pas d’erreur manifeste, des interventions clés pour empêcher les Monégasques de frapper au but, très peu de perte de balle, le Batave a fait le job face à l’ASM. Pas directement impliqué sur les deux buts inscrits par Tchouaméni, difficile de reprocher quelque chose à Sven Botman ce vendredi soir.

La déclaration du match

« Qu’est-ce que l’entraîneur peut faire aujourd’hui, quand c’est notre faute ? C’est compliqué pour tout le monde. Quand les choses ne tournent pas pour toi, c’est toujours la faute de l’entraîneur. C’est difficile pour lui et je le comprends, c’est une bonne personne, qui travaille, qui essaye de faire au mieux. Malheureusement les choses n’arrivent pas pour nous en championnat. »

José Fonte, défenseur et capitaine du LOSC

La statistique du match

4 – Avec la défaite concédée ce vendredi soit sur sa pelouse, le LOSC a concédé une quatrième défaite sur les cinq dernières réceptions de l’AS Monaco. Cette défaite met désormais fin aux derniers espoirs européens des Dogues.

Le tweet du match

Arthur LASSERON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *