Touché, le LOSC a lamentablement coulé

André LOSC
GEPApictures/MathiasMandl/Imago

Dépassé dans pratiquement tous les plans par une enthousiaste équipe clermontoise, le LOSC est retombé dans ses travers du début de saison et intrigue négativement à l’approche de la réception de Séville en Ligue des Champions. Retour en cinq points sur la prestation ratée des hommes de Jocelyn Gourvennec. 

L’incidence du résultat :

Deux semaines après sa prestation la plus aboutie, contre Marseille, le LOSC a très certainement livré son plus mauvais match de la saison. Incapables d’évoluer collectivement, dépassés individuellement, régulièrement alertés par des offensifs clermontois qui ne posaient aucune question, les Lillois n’ont surtout pratiquement jamais mis en danger un Arthur Desmas qui a passé un samedi relativement tranquille. Seuls Xeka, à la demi-heure de jeu, et Fonte, à dix minutes du terme, ont mis à contribution directe le gardien auvergnat. Bien plus actifs pour contester les (très bonnes) décisions de M. Wattelier plutôt que combiner et créer des choses offensivement, les Dogues ont affiché d’inquiétantes limites qui ne sont pas sans rappeler celles aperçues contre Metz, Nice ou encore Lorient en début de saison. Point commun entre ce déplacement chez le promu et celui chez les Merlus à la mi-septembre : les Lillois revenaient de trêve et ont raté leur match. Sur le plan comptable, les joueurs de Jocelyn Gourvennec restent donc dans le ventre mou, manquant une énorme opportunité de rentrer – a minima – dans le top 6. Soirée ratée.

[J10] Clermont – LOSC : les tops et flops

Le joueur du match :

A bientôt 38 ans, l’international portugais s’est transformé en pompier à de nombreuses reprises pour empêcher son équipe de couler. Toujours aussi précis dans les placements et les interventions, il a parfaitement secondé Ivo Grbic sur de nombreuses situations. Impérial défensivement, Fonte ne perd toujours pas en qualité malgré son âge !

La déclaration :

« On était sur une bonne dynamique avant la trêve, mais je pense que ce soir, en termes de contenu, on a touché le fond. On a été très mauvais, il n’y a rien d’autre à dire. Ca démontre que dans le sport, si vous n’avez pas certaines valeurs individuelles ou collectives, vous ne pouvez prétendre à rien. […] Il faut que l’on apprenne et que l’on réagisse très vite. On avait à coeur de faire un résultat aujourd’hui et sur les prochaines rencontres, mais c’est une grande déception. […] Quand on a une pauvreté individuelle et collective comme on l’a eu aujourd’hui, on ne peut prétendre à rien dans le sport de haut niveau. Clermont a joué avec ses valeurs et il ne faut pas se cacher derrière des trêves et des retours tardifs. On a un effectif qui est suffisamment fourni et les garçons qui étaient là ce soir n’ont pas fait le nécessaire. »

Olivier Létang, président du LOSC

La statistique :

10 – Le LOSC n’avait plus perdu depuis dix matches contre un promu, série désormais terminée ! Vainqueurs de sept matches – dont les cinq derniers – contre un nouvel arrivant en Ligue 1, les Lillois n’avaient plus connu le revers face à un tel adversaire depuis le 1er avril 2018, face à Amiens (0-1), dans un stade Pierre-Mauroy alors à huis-clos.

[J10] Clermont – LOSC : les notes du match

Le tweet du match :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *