Titi Buengo (US Camon) : « On est passé à côté de notre match »

Titi Buengo US Camon

Battu pour l’ouverture du championnat de Régional 1 face aux Nordistes de Marck-en-Calaisis (1-2), Titi Buengo était déçu de la prestation et du visage affiché par certains de ses joueurs. Entretien.

Titi Buengo, que retenez-vous de cette défaite inaugurale ?

Je suis déçu parce qu’on est passé à côté de notre match, dans le sens où on n’a pas concrétisé les occasions qu’on a eues. Après, on est tombé sur une belle équipe, qui a eu une bonne gestion. Je pense que c’est compliqué avec un joueur en moins, mais c’est de notre faute. C’est comme ça. On va apprendre pour essayer de mieux faire. C’est un match qui nous met en alerte de se remettre en question. Dès lundi, on va essayer de trouver les bonnes solutions et combinaisons pour le week-end prochain.

Vous avez manqué des nombreuses occasions de vous mettre à l’abri malgré le carton rouge…

Encore une fois, c’est l’apprentissage. Mais je pense qu’il y a certains joueurs qui n’ont pas conscience que ce n’était pas un amusement, qu’il faut mettre un peu plus d’investissements pour pouvoir gagner des matches. Il n’y a rien de facile. Il ne faut pas vivre dans le passé, mais il faut constamment se remettre au travail et essayer de trouver ce qui ne va pas. Bien sûr nous les coachs, on est les premiers, mais sur le terrain, les joueurs doivent mieux faire et se donner à fond parce que j’estime qu’on ne court pas assez à mon goût. L’adversaire était dans les duels et dans les courses. Nous, on a un temps de retard, on est frêle dans les contacts. Il faut qu’on apprenne.

Vous avez quand même fait jeu égal à dix contre onze…

On prend le but rapidement, mais, encore une fois, les consignes étaient simples. Cinq minutes pour jauger l’adversaire. Ce ne sont que des grands, donc systématiquement, ils vont essayer d’obtenir des coups francs, des corners. Et nous, on tombe dans ce jeu-là. On veut systématiquement récupérer le ballon en faisant des fautes, alors qu’il faut être patient et l’adversaire à profiter de nos erreurs et jouant aussi avec ses points forts. Ils sont athlétiques et athlétiquement, on a souffert. On a aussi beaucoup été débordé. Ils ont eu le temps de renverser le jeu parce qu’on n’a pas su cadrer le porteur du ballon et, à chaque fois, on était en retard. Nos défenseurs couraient donc après l’adversaire. Au lieu d’anticiper, prendre un peu de recul et être face au joueur, on courait toujours après le joueur, donc forcément, c’est compliqué. C’est là qu’on doit s’améliorer tactiquement parce que j’estime qu’on n’est pas bon dans ce domaine.

Il y avait aussi des absents dans votre groupe…

J’avais 36 solutions non plus sur le banc. Quand tu as un joueur en moins, ce n’est pas évident. Mais c’est sûr que notre équipe n’est pas basée sur le côté athlétique. Pour trouver des solutions, c’était compliqué. Mais c’est comme ça. C’est des moments où l’on doit se remettre en question et essayer de trouver les solutions.

Vous allez pouvoir passer à autre chose avec la coupe de France…

C’est ce qui est bien aussi avec le foot, c’est que chaque week-end, tu peux tout de suite passer à autre chose, mais il faut tirer les enseignements du match passé.

Propos recueillis par Emilien PAU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *