Titi Buengo (US Camon) : « Ça passe ou ça casse »

Titi Buengo US Camon

Auteur d’un recrutement extrêmement marquant, avec les arrivées de Landry Matondo et Mickaël Despois ou bien encore le retour de Ryan Da Veiga, l’US Camon se pose comme un sérieux prétendant à la montée en National 3. Une ambition pleinement assumée par Titi Buengo. Entretien.

Un effectif renouvelé

« On perd Okan Bodur, qui est le seul départ. Dans le sens des arrivées, on récupère Maxime Coupelle, Landry Matondo, Mickaël Despois et Ryan Da Veiga. On a un potentiel offensif de qualité en ajoutant Zahir. Je suis bien content. Je me laisse une porte ou deux s’il y a vraiment un gros coup à faire, mais pour l’instant, l’effectif est bien comme ça. »

Sortir de la dépendance Zerdab

« On n’existait pas vraiment offensivement si Zahir n’était pas dans un bon jour. Là, on marque vraiment le coup. Micka Despois est un véritable buteur, je pense qu’il va tourner aux alentours de quinze buts, et associé à Zahir ça donnera une belle complémentarité. A ça, on ajoute Ryan Da Veiga qui marquait pas mal de buts en N3 dans la région de Tours. »

Maintenir le bon équilibre collectif et trouver de la complémentarité

« La complémentarité sera facile à trouver. Dès que tu as des joueurs intelligents et de qualité, la complémentarité se trouve. Il faudra aussi qu’ils fassent les efforts sans le ballon, il y a un travail défensif à faire. On va appuyer là-dessus cette année. »

Des ambitions assumées 

« Je ne me suis jamais caché sur quoi que ce soit. J’ai toujours voulu jouer la montée, quoi qu’il arrive. Soit ça passe, soit ça casse. Si je me tombe, je me relèverai et j’irai chercher la même chose l’année d’après. Cette année, tout le monde s’est renforcé, on n’est pas les seuls, mais on a des bases et des certitudes qu’on va faire valoir. »

Matondo, la caution expérience

« On l’a pris pour nous sécuriser sur la touche technique et la distribution du ballon. Il reste vraiment devant la défense. Même si Quentin (Ducrocq) va nous manquer, il a plus un profil de box-to-box et Landry a un profil différent. D’autres joueurs feront le travail pour compenser l’absence de Quentin et il n’y a pas de soucis à se faire là-dessus. »

L’espoir de vivre une saison « normale »

« Je pense qu’il n’y aura plus d’interruption, ça a fait trop de dégâts. Tout le monde se vaccine et ils vont nous foutre la paix avec ça (sic). Il est temps que ça joue. On a perdu pas mal de repères. Ça va être compliqué mais ça va se faire crescendo. Il faudra être patient. C’est comme si on repartait de zéro maintenant. On a perdu toutes les connaissances, l’anticipation, la lecture de l’adversaire parce qu’on n’a pas joué. On recommencera et on verra comment ça va se passer. »

Propos recueillis par Romain PECHON avec Adrien ROCHER

Programme de reprise (sous réserve)

Reprise de l’entraînement le 26 juillet

1er août : Amiens Portugais

8 août : Pavilly (R1 Normandie)

15 août : Saint-André-lez-Lille (R1 Hauts-de-France)

22 août : Marcq (N3)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *