Titi Buengo : « Heureusement qu’il ne reste que deux matches »

La fin de saison s’avère complexe pour l’US Camon qui a encore réalisé un faux-pas contre l’équipe réserve de Beauvais (3-1), dimanche après-midi. Titi Buengo souhaite, ainsi, tirer des enseignements de cette défaite tout en restant confiant quant au maintien des objectifs annoncés en début de saison. Découvrez l’analyse de l’entraîneur camonois sur la rencontre face à Beauvais.

Une défaite sans conséquence

Après un match nul contre l’Amiens Portugais (0-0) et une défaite à Outreau (1-0), l’US Camon a encore lâché des points dans la course à la montée mais cette fois-ci contre une formation qui lutte pour sa survie, la réserve de Beauvais. « Le premier but, c’est une erreur de notre défenseur, il cafouille, il envoie l’attaquant au but, regrette Titi Buengo. On arrive à égaliser avant la mi-temps sur une bonne sortie et avant de rentrer au vestiaire. » Et de vivre un deuxième acte marqué par deux face à face manqués par les attaquants camonois alors que les réservistes beauvaisiens faisaient preuve de réalisme pour s’offrir un précieux succès.

Dans son malheur, Camon a pu compter sur un coup de pouce d’Outreau, officiellement promu en Régional 1 après son succès contre Chaumont (1-0), le dernier adversaire des pensionnaires du stade Jovelin pour la montée. « Pour l’instant, on dépend des autres. On dépend des autres car on ne fait pas ce qu’il faut. Maintenant, ce n’est pas bon de dépendre des autres, c’est pour ça qu’on va se remettre au travail, affirme Buengo. On va récupérer des joueurs qui étaient absents et suspendus. L’équilibre ne tient pas à grand-chose, on le sait. On doit faire attention. »

Un final périlleux ?

D’autant que Camon semble marquer un peu le pas en cette fin de saison. « Les gamins donnent ce qu’ils peuvent donner, ils n’ont pas eu l’habitude de jouer à ce niveau-là et avec cette intensité, reconnaît l’entraîneur camonois. C’est difficile mais il faut les pousser à chaque fois pour qu’ils aillent au bout d’eux-mêmes. » Tout en sachant que la pression pourrait en tétaniser certains sur les deux derniers matches à venir. « Je ne comprends pas comment on peut avoir la pression de jouer, assène l’ancien international angolais. Au contraire, c’est là où on peut s’exprimer, il n’y a pas lieu d’avoir de pression. Cependant, on a un groupe très jeune et ça a aussi des failles. »

Un discours teinté d’objectivité qui honore Titi Buengo, partagé entre confiance envers ses joueurs et crainte d’une finalité malheureuse après avoir été en position favorable durant la quasi-intégralité de la saison : « Dans le football, on apprend à chaque match, à chaque journée suffit sa peine. Je vais donc rester prudent tout en rappelant que j’ai confiance en mes joueurs. Après, on a quand même des alertes au sein du groupe. Heureusement qu’il ne reste que deux matches et qu’on a encore notre destin en main. S’il fallait courir derrière un adversaire, je pense que ce serait difficile. J’espère que ça va se terminer du mieux pour continuer à structurer notre projet en Régional 1. »

Et c’est donc face à Breteuil et Montataire, deux formations de la deuxième partie de tableau que l’US Camon va jouer sa saison. En embuscade, Chaumont défiera les réserves de l’AC Amiens et de Beauvais avec l’idée de profiter du moindre faux-pas camonois. 

Romain PECHON avec R.G.

BEAUVAIS (b) – US CAMON : 3-1 (1-1)

22ème journée de Régional 2

Stade Pierre Omet, Beauvais

Arbitre : M. Blervacq

Buts : Boulghalache (8e, 70e), Torvic (88e) pour Beauvais ; Camon : Adjidé (32e) pour Camon

US CAMON : Poil – Seguenebou, Gouffé, Trésor, Dos Santos – Sambou, Arkoub – Ramla, Sagouti, Péchin – Zerdab (c.)

Entrés en jeu : Adjidé, S. Adam

Entraîneur : Titi Buengo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *