Titi Buengo (Camon) : « On avait à cœur de le faire pour Landry »

Le 11HDF

Tragiquement disparu la semaine dernière, Landry Matondo était encore un joueur de l’US Camon la saison dernière. Fortement impacté, le vestiaire camonois voulait à tout prix repartir avec quelque chose de Calais (3-3) comme nous l’a confié Titi Buengo à l’issue de la rencontre. Entretien.

Titi, quelle est votre analyse de ce match nul arraché de haute lutte pour l’US Camon ?

Franchement, c’était un très bon match. Il y a eu des hauts et des bas, on a rapidement été mené au score de deux buts mais on n’a rien lâché. On parvient à revenir à 2-1 avant la mi-temps et ça nous fait beaucoup de bien. Derrière ça, on revient en deuxième période avec de bonnes intentions, on domine vraiment pendant vingt minutes. Malheureusement, on finit par prendre le troisième but sur des erreurs individuelles. On a le mérite de vite revenir à 3-2 et en fin de match on pousse pour arracher l’égalisation. On touche la barre transversale, on a de très belles situations et une main est sifflée dans la surface. On obtient un penalty par Quentin Mercier que Bilal Oualit transforme.

Psychologiquement, c’est le genre de scénario qui fait beaucoup de bien…

C’est très très important. On avait vécu une semaine difficile avec le décès de Landry. Il fallait qu’on se mobilise et qu’on réponde présent pour le terrain, ne serait-ce que pour lui, pour rappeler la chance que nous avons d’être là, de pouvoir respirer, marcher et courir. Il ne fallait donner ce qu’on avait à donner. J’ai aussi senti une grosse motivation. On avait à cœur de le faire pour Landry. On a encore du mal à accepter qu’il soit parti, pour nous il est encore là, dans nos têtes, dans nos pensées. Il continue à vivre à travers nous et sur ce match on avait vraiment envie de faire quelque chose pour lui.

Camon reprend vraiment du poil de la bête. On commence à avoir une belle équipe et un groupe qui vit bien.

Ce match était le dernier avant la longue trêve hivernale. Camon reste sur deux matches sans défaite. Avez-vous le sentiment que votre équipe est sur la bonne voie après une entame très compliquée ?

Oui, on est vraiment sur la bonne voie. Il y a de gros progrès depuis quelques semaines. Le début de saison fut très difficile, mais c’est souvent comme ça quand tu changes 80% de ton effectif. Il faut accepter que ça prenne du temps, même si c’est difficile quand les résultats ne sont pas au rendez-vous. Je trouve qu’on a su se redresser petit à petit, Camon reprend vraiment du poil de la bête. On commence à avoir une belle équipe et un groupe qui vit bien.

L’optimisme est donc de mise pour la reprise en janvier…

Tout à fait ! C’est une certitude et on ne lâchera rien du tout, que ce soit les joueurs ou le staff. Je sais que quelque chose s’est créé au sein du groupe et on va tout faire pour que ça perdure le plus longtemps possible.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

CALAIS GRAND PASCAL (6e) – US CAMON (8e) : 3-3 (2-1)

9ème journée de Régional 1

Stade de l’Epopée, Calais

Arbitre : Mme. Meurice

Buts :  Pelissier (30′), Camara (39′, 65′) pour Calais ; Ducrocq (44′), Carré (69′), Oualit (90+1 sp) pour Camon

US CAMON : Chivé – Bihondi, Adam, Badibanga, Kondo – Leclercq, Ramla I., Ducrocq – Meraoumia, Mercier, Oualit

Entrés en jeu : Lepinoy, Carré, Zerrouki

Entraîneur : Titi Buengo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *