Thomas Kwinta (ESC Longueau) : « On avance tout doucement »

Kwinta Longueau Monteiro RC Amiens
©MaxPPP

Tenu en échec par Gravelines (0-0) à l’occasion de la 3ème journée de Régional 1, l’ESC Longueau n’en demeure pas moins invaincu et sur le podium de son championnat. Preuve que le club a parfaitement digéré son élimination précoce en coupe de France, qui a notamment permis de crever certains abcès comme l’a confié son défenseur Thomas Kwinta. Entretien.

On imagine que c’est un nul assez frustrant…

C’est difficile à expliquer. On a été plutôt solide défensivement contre un bloc adverse qui nous a attendus et ne s’est jamais découvert réellement et a joué avec ses individualités. Leur attaquant allait très vite et leur seul moyen de nous mettre en difficulté était d’aller dans la profondeur mais à chaque fois on a bien géré ces situations. Le match a un peu basculé sur le rouge juste avant la mi-temps. On a eu des temps de possession beaucoup plus longs où on a essayé de déséquilibrer un bloc qui était vraiment très bas. On ne s’est pas créé énormément d’occasions, on a même failli se faire surprendre en contre sur la fin, mais on a encore bien géré cette situation. Notre gardien ne fait qu’un arrêt dans le match ! Dans l’ensemble, c’est un match plutôt maîtrisé où on n’a pas réussi à créer les décalages avec un manque de percussions individuelles et de différences pour faire mal.

Voyez-vous ça comme deux points de perdus ?

Vu le scénario du match où on a attaqué, joué à onze contre dix pendant toute la deuxième mi-temps, un peu. Mais dans le même temps, on n’a pas trouvé la clé, on reste quand même invaincu, on n’a pas pris de but et on n’en a encaissé qu’un seul en trois matches ! Il y a des motifs de satisfaction quand même face à une équipe adverse qui est venue pour protéger son but en espérant avoir un contre sur une action rapide. C’était un scénario de match un peu compliqué. On était déçu à la fin, évidemment, parce qu’on voulait emballer le match, mettre plus de vitesse mais soit on n’a pas eu les moyens physiques, soit on n’a pas trouvé la clé pour prendre l’avantage.

C’est un match que vous auriez peut-être pu perdre l’an dernier ou il y a deux ans…

C’est ça ! L’an dernier on était à deux victoires et deux nuls avant l’arrêt, donc c’était cohérent, mais il y a deux ans, on aurait pris un contre et on n’aurait plus vu le jour derrière. Notre force c’est qu’on marque les premiers et qu’on impose notre rythme. En R1, celui qui marque le premier se met à attendre et à procéder par attaques rapides parce que les matches sont très engagés où il ne faut pas faire d’erreurs. Il y a très peu d’actions construites, c’est vraiment du jeu direct. Il y a peu d’équipes qui proposent du jeu en te malmenant pendant 80 minutes. J’en n’ai pas vu énormément depuis que je suis à ce niveau. Quand tu marques le premier, c’est une force. Sur ce match, on n’a pas réussi à le faire, mais dans le scénario du match, on a réussi à faire de bonnes choses. On n’a pas pris de but et c’était important. Mon explication n’est pas forcément claire, mais je suis à la fois frustré de ne pas avoir su gagner ce match, mais dans le même temps, on est à sept points en trois matches, on n’a pris qu’un but, donc c’est un bon début de saison.

Vous semblez avoir bien digéré l’élimination en coupe…

On s’est dit les choses, ça a eu un effet positif. Ca aurait pu basculer contre nous mais on a un groupe mature et intelligent. Se parler nous a permis de retourner au travail. La victoire contre Le Portel nous a fait beaucoup de bien où on allait bien vers l’avant et on s’est fait plaisir. Là, il y a eu un peu moins d’allant offensivement mais il y a eu une solidité défensive qui était très intéressante.

Il y a un bon socle pour ne pas jouer à se faire peur tout au long de la saison…

On voulait surfer sur une dynamique et je pense qu’elle est là. Il ne faut pas se voir trop beaux, mais on prend les matches un par un et on a un plan de jeu pour être performant sur les matches qui viennent. On ne se prend pas trop la tête. On est ambitieux mais on avance tout doucement.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

ESC LONGUEAU – GREVELINES : 0-0 (0-0)

3ème journée de Régional 1

Stade Emilie Noël, Longueau

ESC LONGUEAU : Descamps – Roussel, Hédé, Petit, Kwinta T. – Demetz, Delcuse, Torvic – Bouvet, Duvauchelle, Tassart

Entrés en jeu : Vanpuywelde, Kwinta M., Lemaire Y.

Entraîneur : Sébastien Léraillé

Partagez cet article Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires