Terry Lavillette (Ailly) : « Une victoire prolifique qui aurait pu l’être davantage »

Dans la lignée de son bon début de saison, Ailly-sur-Somme n’a pas tremblé face à Moreuil (4-0), le week-end dernier à l’occasion de la quatrième journée de Régional 3. Satisfait de ce nouveau succès, Terry Lavillette insiste néanmoins sur la nécessité de garder les pieds sur terre et la tête sur les épaules. Entretien.

Terry Lavillette, quel regard portez-vous sur ce beau succès face à Moreuil ? 

C’est une victoire prolifique qui aurait pu et dû l’être davantage, si on avait été plus efficace. Ca reste une victoire qui fait du bien avant de retrouver la coupe de France la semaine prochaine. Après, je vais quand même mettre un bémol, parce que notre équilibre demeure très fragile.

C’est-à-dire ? 

Les choses vont toujours bien quand les résultats sont là. Maintenant, il ne faut pas croire que c’est simple, qu’on gagne facilement. Il faut être conscient qu’il est nécessaire de mettre le bleu de chauffe à chaque match. Après cette victoire, j’ai tenu à faire garder les pieds sur terre à tout le monde. 4-0, c’est beau sur le papier mais contre un adversaire plus fort ce ne sera pas le même match.

Il n’empêche que le début de saison est très réussi du côté d’Ailly…

C’est un bon début de saison mais ça aurait pu être encore mieux (sourires). On ne va pas se satisfaire que de ça, on joue pour gagner, pour être en haut du classement. On a un groupe très jeune, il ne faut pas que les joueurs s’enflamment. Face à Moreuil, quand on mène 3 ou 4-0, on commence à s’enflammer, à dribbler, à ne plus jouer simple. C’est le piège, surtout quand on a beaucoup de jeunesse. Notre rôle est donc de tout de suite les remettre sous pression, leur faire comprendre qu’il faut rester concentrés et sérieux. On tourne entre quatre à six joueurs qui ont 17-18 ans, c’est très jeune. Il y a une ossature de trois-quatre anciens et le reste de l’équipe a entre 20 et 22 ans.

D’où l’importance de la colonne vertébrale dont vous faites partie…

On ne peut pas faire une équipe avec que des anciens, on ne peut pas faire non plus qu’avec des jeunes. On fait preuve de constance quand on a des joueurs expérimentés, qui sont plus réguliers que des jeunes joueurs. Pour autant, on a aussi besoin de la fougue de la jeunesse. Tout ça, c’est une notion d’équilibre. Et on tente de le trouver tout en lançant de jeunes joueurs. Le groupe est relativement sain et c’est ce qui fait que ça tourne pas trop mal. Mais je le répète, ça reste un équilibre fragile. On n’est aussi qu’en R3 et le but n’est pas de se satisfaire d’une performance mais d’évoluer et d’engranger de l’expérience pour que dans les trois-quatre prochaines années à venir ces mêmes joueurs jouent deux ou trois divisions au-dessus.

Propos recueillis par Romain PECHON

AILLY-SUR-SOMME – MOREUIL : 4-0 (2-0)

Quatrième journée de Régional 3

Stade Nicolas Coupé, Ailly-sur-Somme

Arbitre : M. Broche

Buts : Benoit (10′), Bonneville (29′), Krakoviak (58′), Testelin (74′)

AILLY : Lejeune – Benoit, Pailleux, Fréville, Delaforge – Cozette, Krakoviak, Soumahoro – Testelin, Bonneville, Dussuelle

Remplaçants : Lavillette, Marcourt, Guelfat

Entraîneur : Terry Lavillette

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *