Sylvain Ripoll (France) : « La réaction a le mérite d’être là »

Ripoll France
Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Après le match nul concédé par son équipe contre la Belgique (2-2), Sylvain Ripoll retenait la bonne réaction de son équipe après une première période manquée. L’entraîneur de l’équipe de France Espoirs voit ce match nul comme un avertissement pour son jeune groupe.

Une premier acte passif

« A la pause, on a fait l’analyse de cette première mi-temps, elle était facile. C’était une première mi-temps sous le signe de la passivité. Forcément, ça se matérialise par aucun démarquage, aucune possibilité de lancer nos actions. Eux étaient très toniques, et on mettait tellement de temps à s’organiser qu’on n’arrivait pas à les gêner. Pour Rayan Cherki, sur ce qu’il fait avec nous, je l’ai fait venir pour sa créativité. Il est revenu, c’était logique de le revoir avec nous. Il confirme qu’il a cette capacité à créer du danger chez l’adversaire offensivement. Il sait prendre le ballon, avoir une technique sûre sous pressing.

Il y a toujours des enseignements. C’est important qu’un maximum de joueurs puissent montrer leurs qualités. Le match de ce soir a le mérite de nous montrer le niveau d’un championnat d’Europe Espoirs. De la qualité, il y en aura dans toutes les équipes. On ne peut pas avoir un déficit comme en première mi-temps, sinon on sera en difficulté. Elle nous montre vers quoi il ne faut pas aller. Il y a encore beaucoup de choses à travailler. On doit gagner en constance dans la concentration, l’investissement, dans beaucoup de choses. C’est un rassemblement où il y a eu des bonnes choses avec cette victoire en Allemagne, mais on est moins satisfait ce soir. La réaction a le mérite d’être là, mais elle est désorganisée. On ne peut pas dire que ce soit un match maîtrisé. »

Propos recueillis par Arthur Lasseron

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *