Stéphane Moulin (Caen) : « Ca commence à devenir pénible »

Stéphane Moulin
Gerard PIERLOVISI / Panoramic / Imago

En quête d’un nouveau souffle après avoir embauché Stéphane Moulin durant l’été après une saison catastrophique, le Stade Malherbe de Caen est dans des temps de passages corrects pour espérer voir les playoffs en fin de saison. Présentation de l’adversaire de l’USL Dunkerque pour cette rencontre de la treizième journée de Ligue 2.

La dynamique

Un départ canon, un gros coup de mou et puis un réveil ce lundi, voilà en quelque sorte ce qui peut résumer le premier quart de saison du Stade Malherbe de Caen version Stéphane Moulin. Passé très proche de la correctionnelle la saison passée, avec une relégation et un barrage pour le maintien longtemps tutoyés, les Caennais s’en sortent bien mieux jusqu’ici sous les ordres de l’ancien entraîneur d’Angers. Avec trois victoires sur les quatre premiers matches, les Caennais semblaient s’affirmer comme un candidat sérieux à la montée immédiate, mais une sale série de cinq matches sans victoire a finalement renvoyé les Normands dans les cordes. Première équipe à avoir fait chuter Toulouse (3-2), en clôture de la dixième journée, Malherbe semblait s’être réveillé. Néanmoins, au gré des blessures plus ou moins longues et des suspensions, les Normands ont rechuté aussitôt, s’inclinant contre Valenciennes avant d’être accroché par Le Havre. Avec pas moins de dix absents pour se rendre dans le Nord, Caen aura-t-il les armes pour venir s’imposer à Tribut ?

Le joueur à suivre

Parmi les rares cadres opérationnels, Alexandre Mendy sera la figure de proue du jeu offensif du Stade Malherbe. Auteur d’un début de saison de feu avec cinq buts en quatre matches, Mendy a connu un léger coup de moins bien consécutif à un carton rouge direct reçu contre Ajaccio. Néanmoins, l’attaquant a redressé la tête lors du derby contre Le Havre, inscrivant un but et délivrant une passe décisive après un mois sans statistique. Attention danger ?

La déclaration

« On va essayer de faire un bon match et de ramener quelque chose contre une équipe qui vient de gagner trois matches de suite. Ils sont sur une bonne dynamique, ont trouvé leur style, ont tous leurs joueurs. Il faudra encore trouver la bonne formule là-bas, c’est comme ça. C’est très compliqué parce qu’il n’y a aucune continuité. On a une mauvaise nouvelle chaque semaine et ça commence à devenir pénible. »

Stéphane Moulin (entraîneur de Caen)

Le mercato

Ils sont arrivés : Ali Abdi (défenseur, Paris FC) ; Franklin Wadja (milieu, Lorient) ; Nuno Da Costa (attaquant, Nottingham Forest, prêt) ; Mehdi Chahiri (attaquant, Strasbourg, prêt) ; Ibrahim Cissé (défenseur, Dunkerque).

Retour de prêt : Timo Stavitski (attaquant, Maastricht) ; Evens Joseph (attaquant, Boulogne).

Ils sont partis : Alexis Beka Beka (milieu, Lokomotiv Moscou) ; Adama Mbengue (défenseur, Châteauroux) ; Azzeddine Toufiqui (milieu, Emmen) ; Steeve Yago (défenseur, Aris Limassol) ; Jessy Pi (milieu, Dijon) ; Kevin Mbala (attaquant, Bastia-Borgo, prêt) ; Yacine Bammou (attaquant, Ümraniyespor) ; Marvin Golitin (gardien, Bobigny) ; Younn Zahary (défenseur, Cholet) ; Herman Moussaki (attaquant, Boulogne) ; Nicholas Gioacchini (attaquant, Montpellier, prêt) ; Anthony Weber (défenseur, sans club) ; Santi Ngom (attaquant, sans club) ; Brice Tutu (attaquant, sans club) ; Ayoub Jabbari (attaquant, sans club).

Fins de prêts : Aliou Traoré (milieu, Manchester United) ; Garissone Innocent (gardien, Paris SG).

Le chiffre

4 – Le SM Caen n’a jamais perdu en Ligue 2 contre Dunkerque depuis l’instauration de la poule unique en 1993/94, obtenant 2 nuls dans le Nord et s’imposant à deux reprises sur la pelouse de l’USLD.

Le groupe caennais

Riou, Clementia (g.) – Armougom, Molchan, Oniangué, Rivierez, Abdi, Fouda – Hervieu, Lepenant, Gonçalves – Da Costa, Zady Sery, Mendy, Hountondji, Shamal, Chahiri, Inoussa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.