Seko Fofana (RC Lens) : « Je ne prends que du plaisir »

RC Lens
Norbert Scanella / PanoramiC / Imago

Défait la semaine passée, le RC Lens s’est remis en état de marche pour atomiser l’ESTAC Troyes quatre buts à zéro à Bollaert, ce vendredi soir. Capitaine lensois, Seko Fofana estime qu’il n’avait plus pris autant de plaisir à jouer depuis son enfance. Entretien.

Seko, vous venez de réaliser un excellent match face à Troyes. On a l’impression que vous progressez de semaine en semaine…

On a une bonne mentalité. On essaye toujours de s’améliorer. On a parfois perdu des matches, mais aujourd’hui, on ne se pose pas énormément de questions. On prend match après match. Après, on a un coach qui prépare bien nos matches. C’est en partie grâce au staff qui nous donne les cartes pour bien faire. Aujourd’hui, on a des supporters exceptionnels. Ça nous donne une motivation supplémentaire. Même si on perd deux buts à zéro, on essaye toujours de revenir dans le match comme à Lyon, où on pouvait obtenir le nul. On est très content ce soir, c’est le plus important.

On a l’impression que cette équipe ne doute pas, même après une défaite…

On essaye toujours de trouver des solutions et c’est pour ça que l’on revient plus fort. C’est le plus important. Il n’y a pas de raison d’avoir peur. On travaille toujours bien au quotidien aux entraînements. On est heureux aujourd’hui.

Avez-vous déjà pris autant de plaisir en jouant dans une équipe de football ?

La dernière fois que j’ai pris autant de plaisir, c’était quand je jouais en jeune à Manchester City. Aujourd’hui, je suis très bien ici. Les gens ont une très bonne mentalité. Je ne prends que du plaisir et je n’ai pas envie de penser à la fin. Il y a une fin à tout, ça fait peur. Aujourd’hui, j’essaye de donner le maximum. J’ai des partenaires formidables et c’est grâce à eux tout ça.

Votre objectif est-il de jouer l’Europe ?

Je ne sais pas. Aujourd’hui, on ne pense pas à tout ça. On essaie de bien faire les matches et on verra où ça va nous mener. Le plus important est de se concentrer sur ce qu’on fait. On verra le résultat à la fin.

Au tiers du championnat, votre place dans le top 5 fait un peu sens…

Peut-être. Personnellement, je ne regarde pas le classement. On est peut-être deuxième, mais il reste des matches. On sera peut-être troisième ou quatrième à la fin de la journée. Le plus important est de trouver tout le temps des solutions de bien faire pour continuer à enchaîner les matches et à faire plaisir à tous les téléspectateurs, nos supporters. L’image qu’on donne est très importante.

Comment est-ce de chanter avec les supporters en fin de match ?

C’est un moment incroyable. C’est la première fois que je connais ça. On a toujours envie que ça se répète. On essaye de gagner les matches pour faire plaisir à nos supporters. L’année dernière, ils n’étaient pas là. On avait quand même fait une bonne saison. Je pense que ça les a permis de voir de l’extérieur ce qu’on était capable de faire. Aujourd’hui, on voit qu’il y a une harmonie. J’espère qu’ils vont pouvoir être là tout le temps et qu’il n’y ait plus de huit clos parce qu’on s’emmerde (sic) quand ils ne sont pas là.

Propos recueillis par Arthur LASSERON

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article