Sébastien Léraillé : « Prendre cette victoire avec beaucoup d’humilité »

Victorieux pour la quatrième journée consécutive, l’ESC Longueau a frappé fort en s’offrant le scalp de Wasquehal (3-1), jusqu’alors invaincu en Régional 1. Pour autant, Sébastien Léraillé ne s’enflamme pas et continue à ne penser qu’à l’objectif du maintien à cet échelon.

Sébastien Léraillé, vous faîtes tomber des gros en ce moment !

Ca fait du bien ! On est tombés sur une très belle équipe, mais il ne faut pas trop s’enflammer non plus. On a énormément subi en deuxième mi-temps contre une équipe qui a un réel projet de jeu, joue beaucoup avec son 3-4-3, apporte des supériorités dans les zones où il y a le ballon. Il faut prendre cette victoire avec beaucoup d’humilité parce qu’on les a joués au bon moment, juste avant un match de coupe de France qui est très important pour eux, et ils avaient trois cadres suspendus, même si ça ne retire rien à ce que l’on voulait faire. On se rend compte que les adversaires commencent à bien observer notre projet de jeu et on a été mis en difficulté sur certaines séquences. On parvient à marquer sur penalty quand on change de système de jeu. J’ai un joueur qui tire l’équipe vers le haut depuis plusieurs semaines, c’est Mathieu Delcuse. Les autres se mettent à son niveau et ça donne des joueurs et une équipe de qualité. Nos remplaçants ont fait le job. J’ai perdu Gauthier Finaz au bout de 30 minutes, Pierre Villez est rentré à un poste qui n’est pas le sien mais a fait ce que j’attendais de lui, marquant même le troisième but. Les garçons avancent. J’avais trois suspendus, je me suis privé de Gaëtan Tassart parce que je le trouvais encore juste après son retour de blessure. Dans le contenu, c’était un match de niveau N3 avec beaucoup d’intensité et de jeu. C’était plaisant à regarder.

Vous sentez votre équipe en réels progrès depuis un mois ?

On progresse, oui. Quand on a vu qu’on arrivait pas à sortir le ballon proprement parce qu’ils étaient très hauts et nous acculaient dans notre partie de terrain, on a su faire le dos rond, ce que l’on faisait très bien en coupe l’année dernière. On a bien fait, on est sortis plusieurs fois. Il y a quelques moments où l’on n’a pas bien joué les coups. Cette équipe progresse. Défensivement, on a été très costauds. L’entrée de Simon Petit en tant que milieu récupérateur a été très intéressante. Je suis satisfait de l’état d’esprit et des attitudes. Je retrouve mes joueurs. Si, en plus, on apporte de la qualité dans notre projet de jeu, on ira chercher notre maintien le plus rapidement possible.

Maintenant, il faut garder la tête froide et ne pas regarder trop vers le haut…

Le tableau de marche est fait pour le maintien. Aujourd’hui, on a quatre victoires, trois défaites et un nul. Il nous faut dix victoires pour nous maintenir correctement. J’avais donné comme objectif d’en avoir cinq avant la trêve. Si on arrive à le faire, c’est bien, si on en a six, c’est très bien.

L’élan va être coupé en championnat avec la pause due à la coupe de France…

Ca va faire du bien. Déjà, on a pu jouer ce match et on sent qu’Amiens Métropole est à l’écoute des clubs. On a eu une discussion avec Thierry Dobelle, qui gère les terrains, et je lui ai dit qu’on voulait jouer, on était même prêts à inverser le match. La pelouse doit maintenant récupérer et on va s’organiser au sein du club pour faire jouer nos équipes sur les synthétiques de la métropole. On ne rentre pas en coupe de la Ligue donc on va pouvoir souffler parce qu’on n’a pas arrêté depuis la reprise le 20 juillet. Ca va donner un petit repos aux garçons. Ensuite, on aura deux semaines où l’on va bien travailler pour aller jusqu’au 15 décembre où les garçons seront en vacances.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *