Sébastien Léraillé (ESC Longueau) : « On s’est dit les choses avec les joueurs »

Lanterne rouge de son groupe de Régional 1, l’ESC Longueau est à la peine en ce début de saison. Un temps inquiet, Sébastien Léraillé, son entraîneur, estime désormais que ses joueurs sont sur la bonne voie. 

Un déclic grâce à la coupe ?

Facile vainqueur de l’ES Compiègne (D3) au quatrième tour de la coupe de France (1-9), ce week-end, l’ESC Longueau aspire désormais à connaître le goût du succès en championnat, après un nul et trois défaites pour lancer sa saison. Un faux-départ qui peut s’expliquer par une saison dernière trop facile selon Sébastien Léraillé. « Elle ne nous est pas bénéfique sur cette entame de championnat. En deuxième partie de saison dernière, je n’ai pas fait travailler les garçons comme il aurait fallu le faire, concède-t-il. On sortait de la coupe de France, on survolait notre championnat… Aujourd’hui, après la claque à Béthune (4-2), on s’est dit les choses avec les joueurs. Depuis ce temps-là, les attitudes sont différentes, tout le monde s’est remis au travail et les nouveaux commencent à devenir intéressants« .

Défaillants au niveau de l’implication personnelle, les joueurs de Longueau ne se sont-ils pas vus trop beau après leur incroyable parcours en coupe de France, l’an dernier ? « Non, je ne pense pas. J’ai des garçons avec certaines valeurs et de l’expérience, tempère Léraille. Aujourd’hui, quand vous sortez d’une saison comme la nôtre, c’est compliqué. Même si on fait ce qu’il faut à l’entraînement, on n’est pas dans la tête des joueurs. De mon côté, je me suis interrogé sur mon message. Je suis avec des garçons depuis trois-quatre saisons, c’était à moi de trouver les bons leviers pour redonner de la confiance à ce groupe. Je suis un gros travailleur et il est hors de question que je lâche mon club et mes joueurs. On doit aussi passer par la difficulté pour se construire et décrocher notre maintien ». 

Source : France Bleu Picardie

A lire aussi : 

Coupe de France : L’ESC Longueau sans trembler

Sébastien Léraillé (ESC Longueau) : « Il ne faut pas lâcher maintenant »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *