Sébastien Léraillé (ESC Longueau) : « On n’aurait pas gagné il y a quelques mois »

Sébastien Léraillé Longueau

Vainqueur pour sa première sortie de la saison sur le terrain d’Outreau, samedi pour le compte de la 1ère journée de National 3, l’ESC Longueau a livré une copie solide qui avait de quoi ravir Sébastien Léraillé, son entraîneur. Ce dernier attend désormais une confirmation lors des deux prochaines rencontres à domicile. Entretien.

Vous démarrez par une victoire…

On jouait face à un concurrent direct au maintien et il ne fallait pas se louper. Maintenant, il va falloir bonifier cette bonne victoire à l’extérieur sur les deux matches à domicile qui arrivent (ndlr : contre Le Portel et Gravelines). Ce sera le mot d’ordre des prochaines semaines. Dans l’ensemble, il y a eu une première mi-temps équilibrée dans la mesure où quand tu reviens après huit mois sans compétition, personne ne savait trop où on allait, que ce soit joueurs ou arbitres. C’était un peu sur un faux rythme, avec des pertes de balle régulières des deux côtés. Outreau touche la barre sur coup franc, et on se dit qu’on n’est pas à l’abri. On a quelques situations que l’on ne met pas et on est à 0-0 à la mi-temps.

Le tout avant une deuxième mi-temps réussie…

Je savais qu’on montait crescendo pendant les matches sur le plan athlétique et j’ai tout de suite fait rentrer Gauthier Finaz à la place de Thierry parce que je souhaitais apporter plus d’animation dans les couloirs, ce que Gauthier est capable de faire. Derrière, je fais rentrer Joffrey Torvic et Charles Duvauchelle. J’avais un banc de qualité et je leur tire mon chapeau parce que les entrants ont un peu détonné la suite du match. On a récupéré le ballon plus haut, on était mieux dans l’utilisation du ballon et on s’est crée plein d’occasions. On trois ou quatre face-à-face sur des actions bien menées dans la construction. Leur gardien a fait une très grosse partie, mais sur un renversement de jeu en fin de match, Gauthier prend l’intervalle et arrive à le battre. J’avais un peu l’impression de revoir les saisons d’avant où on ne marquait pas, mais on a été patient et on est allé jusqu’au bout.

Avez-vous le sentiment de mériter cette victoire ?

Sur la deuxième mi-temps, oui. Mais encore une fois, contre ces équipes qui ne déjouent pas, sont bien en place, on n’aurait pas gagné il y a quelques mois. On commence à gagner en maturité. J’avais demandé d’insister et d’utiliser la largeur et voilà. Il ne faut pas oublier qu’il y avait pas mal d’absents parce qu’on jouait sans Petit, Tassart, Dervillé, Fournier, Richard, Kwinta qui sont tous susceptibles de jouer. La qualité du banc est importante, pour moi le banc est plus important que ceux qui débutent et j’espère que le message est passé pour ceux qui n’étaient pas avec moi. Il va falloir s’accrocher pour avoir du temps de jeu.

Vous étiez un peu inquiet avant la reprise, cette première sortie vous rassure-t-elle totalement ?

Elle me rassure parce qu’on prend trois points et qu’on débute bien, mais on est toujours dans l’incertitude. On commencera à avoir des premières certitudes à la fin du mois ou début octobre, notamment quand on va enchaîner les matches. Il va falloir réussir à faire le transfert entre le championnat et la coupe.

Comment jugez-vous vos jeunes sur ce premier vrai match de compétition ?

Coussart a été très intéressant. Ca a été un des plus entreprenants sur le plan offensif et il est en train de bousculer la hiérarchie. Il a manqué un peu d’efficacité dans la finition mais il est dans mes attentes, que ce soit sur le plan offensif ou défensif. Il s’est lâché, a fait ce qu’il avait à faire. C’est un garçon que je traîne avec moi depuis quelques saisons et je suis très content qu’il en arrive là. Thierry a fait un bon début de match mais s’est crispé par la suite. Quand il a commencé à prendre un ou deux ballons dans le dos, il s’est mis un peu la pression et a eu du mal à revenir. Au lieu de le laisser et qu’il se perde, j’ai préféré le sortir, mais c’est un garçon qui va certainement rester avec nous et aura encore des apparitions.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *