Scénario fou, victoire de prestige et deuxième place pour le RC Lens !

RC Lens
MAO / Panoramic / Imago

De l’ambiance folle du derby il y a huit jours à celle non moins impressionnante du Vélodrome ce dimanche, le RC Lens a de nouveau dompté des éléments extérieurs dans un scénario complètement dingue. En tête de deux buts avant d’être rejoints, les Lensois se sont faits violence dans un jeu d’échec tactique pour être la première équipe à s’offrir le scalp de l’Olympique de Marseille, grimpant ainsi à la deuxième place de la Ligue 1.

Quarante-cinq minutes de folie

Pour s’imposer à Marseille cette saison, il ne faut pas prendre de retard à l’allumage. Portés par un pressing intense et l’intervention de la VAR, les Lensois comprenaient parfaitement le message. D’une récupération haute, Fofana provoquait une main de Gueye signalée à l’officiel du soir par les assistants vidéos et obtenait un pénalty d’entrée de jeu. Malgré la longue attente, Sotoca ne tremblait pas et mettait – déjà – son équipe sur de bons rails (0-1, 8′). Supérieur dans pratiquement tous les domaines, possession exclue, les Artésiens faisaient craquer les Marseillais en deux petites situations. Sotoca déviait un long dégagement de Leca sur Frankowski qui crochetait Peres et envoyait un amour de ballon dans la lucarne de Lopez (0-2, 26′).

Deux situations dangereuses, deux buts, mais surtout une impression de score logique tant les Lensois réalisaient une excellente entame de rencontre face à des Olympiens sans solution. Mais ce Marseille est différent des années précédentes et n’avait pas besoin de grand chose pour se relancer malgré un départ globalement raté. Payet profitait d’une faute anodine de Gradit à vingt mètres pour tromper Leca sur coup-franc et enflammer le Vélodrome (1-2, 33′). Une petite situation qui changeait la physionomie de la partie. Poussés par un stade bouillant, les Phocéens mettaient une pression sans limite sur des Lensois soudainement timorés. Et sur un ballon par-dessus la défense, Dieng poussait Wooh à la faute dans la surface.

La force du banc

Déjà buteur, Payet ne tremblait pas et égalisait du point de pénalty juste avant la mi-temps, prenant Leca à contre-pied (2-2, 45’+2). Entre énervement et sentiment de gâchis, tout laissait croire à une deuxième mi-temps compliquée pour les joueurs de Franck Haise. Et lorsqu’en l’espace de trois minutes, Ünder trouvait la barre (54′), Leca réalisait une superbe parade devant Dieng (55′) puis Lirola voyait une frappe au ras du sol frôler le poteau (57′), le couperet paraissait tellement prêt. Toutefois, à l’image de Marseille, Lens possède des joueurs de grand talent. A peine entrés en jeu, Kakuta et Saïd mettaient au supplice l’arrière-garde phocéenne. Le premier lançait le second dans la profondeur, mais l’attaquant manquait le cadre dans son face-à-face avec Lopez (67′).

Rentré dans la foulée, Jonathan Clauss se distinguait immédiatement également. Il combinait parfaitement avec un intenable Florian Sotoca qui délivrait un centre parfait pour la tête de Saïd. Cette fois-ci, il ne manquait pas le cadre et redonnait l’avantage à un RC Lens qui n’abdique décidément jamais (2-3, 71′). Sonnés, les Phocéens semblaient accuser le coup. Bien moins tranchants offensivement, ils se mettaient régulièrement à la faute derrière. Sotoca était à deux doigts d’en profiter sur un rush solitaire durant lequel il éliminait plusieurs défenseurs et n’était arrêté que par une superbe parade de Lopez (81′).

Dans cette semaine décidément irrationnelle, le RC Lens s’offrait une victoire de prestige chez un Marseille jusqu’à présent imprenable. Et démontrait, s’il le fallait encore, qu’il est un candidat plus que sérieux à l’Europe. Voire peut-être même mieux, du haut de sa deuxième place après huit journées.

Adrien ROCHER

MARSEILLE – RC LENS : 2-3 (2-2)

8ème journée de Ligue 1 Uber Eats

Stade Orange Vélodrome, Marseille

Arbitre : M. Lesage

BUTS : Payet (33′, 45’+2 S.P) pour Marseille ; Sotoca (8′ S.P.), Frankowski (26′), Saïd (71′) pour Lens.

Avertissements : Gueye (6′), Guendouzi (6′) pour Marseille ; Saïd (90’+2) pour Lens

Marseille : Lopez – Balerdi, Saliba, Peres – Rongier (Lirola, 45′), Gueye (De La Fuente, 45′), Guendouzi – Under, Gerson (Luis Henrique, 88′), Dieng (Harit, 62′) – Payet (c.)

Remplaçants : Mandanda (g.), Amavi, Gonzalez, Caleta-Car, Lirola, Nadir, Harit, Luis Henrique, De la Fuente

Entraîneur : Jorge Sampaoli

RC Lens : Leca – Gradit, Wooh, Medina (Haïdara, 82′) – Frankowski, Doucouré, Fofana (c.), Machado (Clauss, 69′) – Pereira Da Costa (Kakuta, 62′) – Kalimuendo (Saïd, 62′), Sotoca

Remplaçants : Farinez (g.), Haidara, Boura, Clauss, Boli, Kakuta, Cahuzac, Ganago, Said

Entraîneur : Franck Haise

Partagez cet article Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires