Roxana Maracineanu annonce un huis clos « a minima jusqu’à septembre »

Invitée de l’émission le Club d’Eurosport, Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, a tenu à calmer les ardeurs des décideurs du sport français en précisant que la reprise des compétitions sportives ne figurait pas parmi les priorités du gouvernement.

Le sport reste secondaire

« Ce qui est certain, c’est que le sport ne sera pas prioritaire dans notre société. Il n’est pas prioritaire aujourd’hui dans les décisions qui sont prises par le gouvernement. »

Une reprise encore très incertaine

« Si en sortie de confinement, il n’y a pas assez de masques, si comme aujourd’hui les tests restent réservés aux personnes qui présentent des symptômes et que c’est la condition édictée par les sportifs -qui auront la possibilité du droit de retrait -ça ne se fera pas. D’ici le 11 mai, peut-être que ça évoluera. »

Des alternatives possibles 

« Évidemment une reprise à la mi-juin est le scénario optimum mais il y en a d’autres. Celui d’une reprise peut-être en septembre des championnats, voire d’une saison blanche cette année pour pouvoir reprendre au mieux la saison prochaine. »

Huis clos jusqu’à nouvel ordre ? 

Enfin, Roxana Maracineanu a également précisé que, si reprise il y a, celle-ci s’effectuerait « à huis clos ou en mode dégradé avec des restrictions très strictes au niveau des spectateurs présents ». A ce stade de la réflexion, la doctrine de l’interdiction des rassemblements avec du public, qui devrait tenir jusqu’à mi-juillet, pourrait se prolonger « a minima jusqu’en septembre » voire « jusqu’à nouvel ordre, jusqu’à ce qu’on trouve un vaccin ».

Source : Eurosport

A lire aussi :

Ligue 1 : La LFP commanderait 50 000 tests

Le ministère des Sports envisage une reprise dès le 11 mai

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *