Romain Revelli (USL Dunkerque) : « Mes dirigeants me soutiennent »

Revelli USL Dunkerque
FEP/Panoramic/Imago

Alors que l’USL Dunkerque est toujours dans l’attente d’une première victoire, après sept journées de championnat, Romain Revelli comprend l’impatience de l’entourage du club a assuré avoir toujours le soutien de ses dirigeants, à l’occasion d’un passage sur l’antenne de France Bleu Nord.

Revelli sous pression ?

« La pression vient de toute part : de l’intérieur du vestiaire, de la presse, des supporters. Il y a beaucoup d’attente. J’arrive à le gérer, mais c’est la frustration qui est difficile à gérer. Nous sommes proches de la victoire comme à Rodez où on mène deux fois (2-2) ou contre Nancy qui jouait à 10 contre 11 (0-0). Mais il manque toujours quelque chose, on n’y arrive pas (…) Mes dirigeants me soutiennent, on essaie d’analyser. C’est mon travail de rester concentré sur le sportif pour garder le cap, essayer d’améliorer certaines choses, la force collective d’une équipe, améliorer l’aspect technique dans nos matchs. C’est mon rôle. J’échange avec le président sur les joueurs, les dirigeants peuvent aussi aider à manager parfois. C’est sûr qu’au niveau comptable… Malgré tout ce que j’essaie à justifier auprès des joueurs etc, il n’y a pas ce qu’il faut au niveau comptable. C’est normal, les patrons en attendent plus. Mais ils sont humains, ils nous soutiennent et ils voient ce que je mets en place. »

Avant-dernier, l’USL Dunkerque a le droit à un déplacement périlleux à Dijon, ce samedi pour le compte de la 8ème journée, pour tenter d’enfin débloquer son compteur de victoire près de deux mois après le coup d’envoi de la saison.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article