Romain Revelli (USL Dunkerque) : « Le vestiaire est toujours derrière moi »

Romain Revelli Dunkerque

Sous pression, avec seulement trois points au compteur et une première victoire qui se fait toujours attendre après neuf journées, Romain Revelli est revenu de la presse après plusieurs absences en conférence de presse d’avant-match. L’occasion pour le coach de l’USL Dunkerque de marteler la nécessite de faire bloc pour sortir de la spirale négative actuelle.

Les résultats sont difficiles sur ce début de saison, vous sentez-vous encore soutenus par vos dirigeants mais surtout par vos joueurs ? 

Bien sûr ! Le mieux serait de leur demander mais quand on voit les réactions de fin de match, le vestiaire est toujours derrière moi, que ce soit dans l’aspect humain que dans les principes de jeu. Au niveau de la direction, Jocelyn (Blanchard) a parlé pour recentrer un peu les choses. Au niveau des supporters ou la presse, ça fait partie du métier de faire des mécontents quand on a trois points. Personnellement, je suis frustré mais pas stressé par ça. Cela m’embête pour les gens du club, parce qu’on y arrive pas, qu’on n’a pas les points qu’on veut, qu’il y a eu des circonstances au début de saison avec des départs dans l’effectif. Après quand on crie des choses sur moi (ndlr : les supporters ont réclamé sa démission lors des deux derniers matches), ça ne fait jamais plaisir. Maintenant, j’aimerais surtout que le public pousse avant tout nos joueurs. Je peux moins accepter la grève en première période contre Toulouse, où on a fait 30 bonnes premières, où on a des occasions. On a besoin d’être soutenu ! Il ne faut pas que le climat devienne catastrophique, je suis prêt à discuter avec les supporters pour leur expliquer leurs choix, leur expliquer mes valeurs. Je ne suis pas très réseaux sociaux mais il y a des choses qui me remontent, notamment au niveau de la famille, et qui sont difficiles à accepter. Il faut qu’on puisse parler un peu de ça, parce qu’on a besoin de tout le monde pour obtenir le maintien.

Les derniers matches vous permettent-ils d’être un peu plus optimiste pour la suite ? 

Il y a un petit doute, parce qu’on essaie de corriger certaines choses et que d’autres surviennent. En début de saison, on parlait des entames de match et des coups de pied arrêtés et on s’est amélioré sur ça. Sur les trois, quatre, cinq derniers matches, on a quand même fait plutôt de bonnes premières mi-temps. De ne pas marquer, de ne pas mieux soutenir nos attaquants, arriver plus nombreux dans la surface, de plus cadrer nos tirs, de faire des choix plus justes, ça validerait nos bonnes entames. Et quand on mène au score, c’est plus facile. On l’a vu même à Rodez, où on mène au score même si on ne gagne pas, on augmente nos chances de prendre des points. Après, le doute s’installe forcément et on n’est pas à l’abri d’une erreur individuelle qui peut survenir à tout moment. Aujourd’hui, il faut qu’on inverse un peu le problème, qu’on trouve plus de maîtrise, qu’on soit un peu moins dans le jeu direct et qu’on accompagne un peu plus nos attaquants.

Malgré l’enchaînement des matches, faut-il garder une certaine stabilité dans votre situation actuelle ? 

Même si on perd et qu’on fait des matches nuls, il y a forcément une débauche d’énergie et il y a des choix à faire par rapport à ça. Certains joueurs peuvent jouer deux matches, d’autres trois matches. On réfléchit aussi à la construction du banc de touche, par rapport à ceux qui peuvent entrer en match. Il ne faut pas tomber dans le fait de changer à chaque fois, il faut essayer d’installer une équipe. Il y a une ossature de joueurs qui est là souvent et quand une équipe n’a pas les résultats il y a un peu plus de changements. On n’a pas fait la révolution non plus. On essaie de s’améliorer en gardant le système et une ossature de sept à huit joueurs.

PAU FC – USL DUNKERQUE

Vendredi 24 septembre, 21 heures

10ème journée de Ligue 2 BKT

Stade Nouste Camp, Pau

Arbitre : Arnaud BAERT

Partagez cet article Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires