Romain Revelli (USL Dunkerque) : « Le résultat correspond au match »

Romain Revelli Dunkerque

Pris à froid et rapidement mené, l’USL Dunkerque a su faire son retard pour préserver le point du match nul contre QRM (1-1), samedi pour le compte de la 1ère journée de Ligue 2. Un résultat plutôt satisfaisant et logique selon Romain Revelli, le coach des Maritimes. Entretien.

Quel sentiment laisse ce partage des points ?

Très honnêtement, je pense que le résultat correspond au match. De mon côté, j’en suis satisfait parce que je pense qu’il aurait fallu plus de maîtrise pour l’emporter. Quand vous êtes dans un certain état d’esprit positif mais assez moyen dans la maîtrise technique, il faut savoir ne pas perdre face à une équipe qui joue le contre.

L’USL Dunkerque concède le nul face à QRM

Vous avez le mérite de revenir rapidement…

C’est pour ça qu’il faut rester juste et calme dans l’analyse. C’est très positif de revenir parce qu’on aurait pu sombrer et avoir un scénario catastrophe contre une équipe qui monte et joue le contre. On a inversé le truc, très bien. Il faut tirer le positif et ça permet de faire match nul. C’est un bon point, on le prend, il y a des équipes qui en ont zéro et on connaît nos axes de travail. Il ne faut pas mettre une exigence trop haute trop vite parce que c’est aux joueurs d’aller chercher la confiance. Sur certains coups on peut être très justes comme très fébriles et c’est lié à l’aspect émotionnel. Quand tu es coach, tu dois accepter de ne pas arriver à des prestations abouties sur chaque sortie de balle.

[J1] USL Dunkerque – QRM : Elisez le joueur du match !

Dans quel état d’esprit étaient vos joueurs à l’approche de ce premier match ?

J’ai senti les joueurs bien dans la préparation du match et, bizarrement, j’ai senti les joueurs plus tendus dans la préparation du match de Boulogne la semaine dernière. On a fait une bonne entame avec deux situations qui sont bien parties sur les côtés et puis ensuite c’est deux cadeaux. Il y a un gros arrêt d’Axel, et puis derrière sur une rentrée de touche où on concède le pénalty. On ne peut pas faire « mieux ». A partir de là, ce n’est pas évident. Le positif c’est qu’avec une entame comme ça, on est revenu par le jeu, on a égalisé alors qu’on sentait les garçons atteints et c’est bien. Face à un bloc bas qui jouait le contre, il a manqué trop maîtrise technique pour gagner. On a vu que quand on était juste techniquement, on les a percé et c’est ce que l’on veut essayer de faire. Aujourd’hui, on voit tout notre travail à réaliser à savoir plus de maîtrise, déclencher au bon moment nos sorties de balles, ne pas faire de cadeaux, maîtriser nos émotions. On a fait beaucoup de fautes par impatience et excitation du premier match. Quand vous mettez tout ça l’un dans l’autre, je pense que le match nul est équitable. On a eu des situations mais il faut être honnête dans l’analyse.

Propos recueillis par Emilien PAU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.