Rétro Septembre 2018 : Le rugissement de Prince Gouano

Le second opus de l’Amiens SC dans l’élite du foot français désormais achevé, le 11 Amiénois vous propose de revivre la saison à travers notre rétrospective mensuelle. On poursuit avec le mois de septembre avant tout marqué par le but ô combien symbolique de Prince Gouano contre Rennes. 

Le fait marquant

Mercredi 26 septembre – Premier relégable au moment de défier Rennes, emmené par Ben Arfa, Bourigeaud, Grenier, Sarr et consorts, l’Amiens SC va signer une de ses plus belles victoires de la saison. Le tout grâce à un but de Prince Gouano, brassard de capitaine au bras, un mois après son faux-départ pour Anderlecht. De quoi amener le défenseur amiénois à laisser éclater sa joie après son unique but de la saison.

Les autres dates-clés

Dimanche 2 septembre – Si l’Amiens SC revient de Saint-Etienne avec un point acquis au forceps (0-0), il perd surtout sur blessure Bongani Zungu (rupture des ligaments croisés) et Steven Mendoza (déchirure à la cuisse). Le premier fera son retour au mois d’avril et le second fin novembre.

Lundi 10 septembre – Une semaine après la lourde blessure de Bongani Zungu, Amiens recrute un joker et mise sur Alexis Blin, en difficulté à Toulouse. Titularisé douze jours plus tard, le milieu de terrain sortira après 20 minutes de jeu, blessé à la cuisse. Malgré ce contre-temps, le numéro 17 gagnera sa place de titulaire et réalisera une saison pleine.

Samedi 15 septembre – Un an après l’épisode de la barrière, Amiens reçoit à nouveau Lille au stade de la Licorne. Et si tout se déroule pour le mieux en tribunes, les Picards sont en souffrance sur le terrain. Face à un Pépé déjà intenable, le score enfle jusqu’à 3-0 en faveur des Nordistes. Rafal Kurzawa, pour son unique but sous la tunique picarde, et Saman Ghoddos, d’une merveille de coup franc, réduiront l’écart en fin de rencontre.

Samedi 22 septembre – Alors que l’ASC va aborder une semaine à trois matches, Christophe Pélissier décide de procéder à une rotation de l’effectif pour le déplacement à Strasbourg. Outre Saman Ghoddos en pointe, Ganso, Rafal Kurzawa et Quentin Cornette débutent la rencontre. Un choix qui ne sera pas payant puisque les Picards repartiront avec leur quatrième défaite en six matches.

Samedi 29 septembre – Bis repetita. Un an après une défaite à Caen sur la plus petite des marges après un petit contestable sifflé en faveur des Normands, Amiens s’incline avec un scénario pour le moins identique. En outre, Eddy Gnahoré récolte deux cartons jaunes synonyme d’expulsion. Dans le dur, Amiens termine le mois de septembre en position de premier non-relégable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *