Rétro 2018/2019 : Erik Pieters adopté par le public amiénois

Le second opus de l’Amiens SC dans l’élite du foot français désormais achevé, les rédacteurs du 11 Amiénois vous présentent leur fait marquant de la saison. Aujourd’hui, place à Kévin Konrad qui retient le match de Caen comme celui de l’adoption d’Erik Pieters par le public amiénois. 

Des recrues au top

Si je dois retenir une date de cette saison, ce sera sans nul doute ce 9 mars 2019. L’Amiens SC recevait ce soir-là Nîmes. Un adversaire au top depuis le début de la saison, avec une attaque de feu. Et qui plus est, une équipe qui a rarement réussi à l’Amiens SC. Finalement, l’Amiens SC s’imposait 2-1 grâce à ses deux recrues hivernales, Serhou Guirassy et, plus surprenant, Erik Pieters. Ce dernier, arrivé à la surprise générale, n’était ni le premier, ni le second choix au poste. Pourtant, avec son expérience de la Premier League, il n’était pas un inconnu (hormis de Christophe Pélissier qui avait annoncé en conférence de presse ne pas vraiment connaître ce joueur). Mais tout le monde allait très vite découvrir ce joueur.

Revenons au match. Alors que Nîmes, par Rachid Alioui, avait égalisé à la 53e minute, vint ce centre de Moussa Konaté qui arrivait au second poteau sur la tête rageuse de l’international néerlandais. Avec sa hargne, on l’attendait plutôt comme utile défensivement. Ce fut le cas. Mais ce soir-là, il permit à Amiens de prendre trois points qui, avec du recul, étaient essentiels en fin de saison. Suite à ce but, l’Amiens SC prenait sept points d’avance, ce qui semblait alors suffisant.

Cependant, un autre fait marquant sur ce match aura conditionné la fin de saison amiénoise. En effet, à la 89e minute, Serhou Guirassy qui semblait avoir trouvé ses marques dans l’équipe et qui commençait à flamber, avait craqué et pris un carton rouge direct. Ce coup de sang intervenait quelques instants après une faute non-sifflée sur Steven Mendoza. Ce carton l’éloignera des terrains quelques matches, et il mit de nombreuses semaines à retrouver son élan. Jusqu’à ce but de la délivrance face à Guingamp.

Kévin KONRAD

2 Commentaires

Commenter
  1. d’accord avec toi manu un super joueur
    et sérieux avec bonne mentalité
    qu’il faut garder dans la limite du possible
    trois ans de contrat avec son salaire diminué ça le laisserait tranquille

  2. Pieters, me serais déplacé juste pour avoir yn autographe… magnifique joueur et personne agréable 👌👌👌

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *