Retour à la case départ pour l’Amiens SC !

Amiens SC Ajaccio
Anthony Bibard/FEP/Icon Sport

Plombé par une erreur avant la mi-temps puis par le manque d’efficacité de ses attaquants, l’Amiens SC n’a pu éviter une deuxième défaite de rang contre Ajaccio (0-1), mercredi en match en retard de la 20ème journée de Ligue 2. Débrief en cinq points de la rencontre. 

L’incidence du résultat :

De nouveau dix-huitième après sa défaite contre l’AC Ajaccio, l’Amiens SC retrouve la place qui était la sienne au début du mois de novembre, avant sa belle série de neuf matches sans défaite toutes compétitions confondues. Certes, les Picards ont encore un match en retard, à disputer contre QRM mercredi prochain. Néanmoins, ils ne sont pas les seuls à devoir encore mettre leur calendrier, puisque c’est également le cas de Valenciennes, Caen et donc QRM, juste devant eux au classement, ou bien encore de Dunkerque, son premier poursuivant qui compte même deux rencontres de retard. Le leurre des matches en retard et la perspective de se rapprocher d’un top 10 en cas de sans faute s’est vite envolé. A l’inverse, la réalité de la course au maintien a vite rattrapé une équipe qui n’a gagné que quatre rencontres en vingt sorties, le tout face à des équipes classés au-delà de la douzième place. Cela tombe bien ce sera le cas des deux prochains adversaires. De quoi être optimiste ?

Le joueur du match :

Parfois à la limite dans les duels, notamment dans les airs face à Gaëtan Courtet, Mateo Pavlovic a néanmoins donné le ton de par son agressivité et sa détermination. Au-delà de ses sept dégagements et de ses trois interceptions, le Croate s’est également attelé à chercher des solutions en première intention avec notamment 11 passes en profondeur. Un mois et demi après son dernier match (3 décembre), le capitaine de l’ASC a proposé une solide prestation.

La déclaration :

« On n’a pas concédé grand-chose, on prend un but sur une erreur en première mi-temps. Dans l’ensemble, je trouve qu’on a fait notre match avec une deuxième mi-temps plus conséquente avec des occasions. On comprend mieux pourquoi Ajaccio n’a pris que huit buts. La défaite est très sévère par rapport aux occasions qu’on concède et celles qu’on peut avoir. Je suis frustré, mais on savait que ce serait compliqué contre ce genre d’équipe, contre qui il faut réduire le risque d’erreur à zéro. Ils ont eu le mérite de tenir leur score, c’est sévère mais c’est la réalité il faut l’accepter. Sur la dernière demi-heure, on méritait vraiment d’égaliser. »

Philippe Hinschberger, entraîneur de l’Amiens SC

La statistique :

90 – Face à Ajaccio, Bongani Zungu a disputé un match de championnat dans son intégralité pour la première fois depuis près de deux ans. En effet, pour retrouver trace d’une telle statistique avec l’Amiens SC, il fallait remonter au tout dernier de Ligue 1 face à l’Olympique de Marseille en mars 2020. Le milieu de terrain n’avait jamais réussi à le faire durant son passage raté en Ecosse avec les Glasgow Rangers.

Le tweet du match :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.