Régis Gurtner : « Presque les matches les plus difficiles pour nous »

Invité de l’émission la Tribune des Sports, animée chaque lundi par Mathieu Dubrulle sur France Bleu Picardie, Régis Gurtner a livré son analyse sur le match entre l’Amiens SC et le RC Strasbourg, dimanche dernier. 

Un match décevant ?

Loin d’atteindre des sommets en matière d’intensité et de qualité de jeu, le match entre Amiens et Strasbourg a ennuyé bon nombre d’observateurs mais pas forcément les principaux acteurs. « On ne s’ennuie jamais dans un match de Ligue 1. Déjà parce que nous, à notre poste, il faut toujours rester concentré, affirme Régis Gurtner. C’est presque les matches les plus difficiles pour nous. On n’a qu’une ou deux situations à gérer et c’est là-dessus qu’on est jugé. Ce n’est vraiment pas évident. Le risque est de se déconcentrer mais on travaille beaucoup sur cet aspect au quotidien. Après, c’est sûr que ça a été compliqué sur le plan offensif des deux côtés. »

Effectivement, avec deux tirs cadrés en 90 minutes, cet affrontement de la 34ème journée de Ligue 1 Conforama a rarement donné l’occasion de s’enthousiasmer. « Strasbourg a tout fait pour qu’on s’ennuie ! Ils n’ont montré aucune volonté dans cette rencontre, comme s’ils se contentaient pleinement de ce 0-0, constate Romain Pechon du 11 Amiénois. Ils étaient venus pour défendre, pour se rassurer défensivement, après avoir pris six buts en deux matches, ça s’est vu sur ce match. » « C’était un peu l’opposé du match débridé contre Saint-Etienne au début de mois, poursuit Antoine Caux du JDA. Avril a été le mois des contrastes et ce match en est la parfaite illustration. »

Amiens a bout de souffle ?

Pourtant, l’espoir était grand de voir une rencontre dans la lignée des derniers duels entre les deux équipes. « On s’attendait à être dans l’état d’esprit du match contre Caen. Pour cela, il aurait fallu marquer très rapidement mais on n’a pas su le faire. Derrière ça, on s’est fait endormir et c’était compliqué de trouver de la vitesse. » « Dans ce genre de matches, c’est compliqué parce qu’Amiens n’a pas forcément les atouts pour faire la différence contre des défenses regroupées », ajoute Romain Pechon. « L’essentiel est donc d’avoir pris un point, important dans la course au maintien, relativise Fabien Reinert, membre de Tribune Nord Amiens. Si on prend un point sur les cinq matches restants, je pense que ça va le faire. »

Encore faut-il qu’Amiens soit suffisamment armé pour prendre les points nécessaires afin d’assurer le maintien sur les quatre rencontres restantes à disputer d’ici la fin de saison. « Sur ce match, il a manqué de fraîcheur et de folie à tous les niveaux pour emballer la rencontre, concède Régis Gurtner. A l’extérieur, on a souvent été moins performant cette saison, mais à domicile c’est l’un des premiers matches où on manque de folie pour décanter les choses. » Et en attendant de retrouver la Licorne contre Toulouse, le 11 mai prochain, c’est bien à l’extérieur, contre une équipe de Montpellier en lutte pour une qualification européenne, qu’il va falloir tâcher de relancer la machine.

Source : France Bleu Picardie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *