Régis Brouard (Bastia) : « Prendre les trois points contre un concurrent direct du moment »

Dans la zone rouge après treize journées, le promu bastiais n’a pas forcément tout raté mais a déjà décidé de changer de coach, Régis Brouard remplaçant Mathieu Chabert. Suffisant pour redresser la barre et aller chercher le maintien ? Présentation de l’adversaire de l’Amiens SC pour cette rencontre de la quatorzième journée de Ligue 2.

La dynamique

Après un bon début de saison dans la lancée de leur montée, les Bastiais marquent de plus en plus le pas. Si l’on oublie la victoire dans le derby corse lors de la dixième journée, le dernier succès corse remontait à la quatrième journée et la victoire deux à un à Quevilly. Depuis, le Sporting ne cesse d’enchaîner les mauvais résultats. Dans un véritable passage à vide, les joueurs corses ont connu une valse des entraîneurs sur le banc de touche. 

Après le revers concédé à Valenciennes (2-1), Mathieu Chabert a plié bagage pour laisser place à un duo d’intérimaires Cyril Jeunechamp – Frédéric Zago. N’ayant pas réussi à insuffler une nouvelle dynamique, Régis Brouard a pris place sur le banc de touche. Changement peu fructueux en points pour l’instant puisque les Corses ont concédé un match nul et vierge face à Grenoble puis une défaite sur la pelouse d’Auxerre (1-0). 19e avant la réception d’Amiens, les Bastiais peuvent passer devant leur adversaire du soir avec une victoire. Encore faudra-t-il aller la chercher. 

Le joueur à suivre

Même si l’attaque bastiaise ne brille pas depuis le début de saison, il faudra se méfier d’un élément en particulier. En effet, avec quatre buts en quatre rencontres, Benjamin Santelli est le meilleur buteur du SCB cette saison, et a réalisé une performance que le club corse n’avait pas connu depuis un certain Pierre-Yves André en 2010. Très mobile dans son poste de numéro 9, Santelli est capable de dézoner pour apporter son aide à la construction du jeu. Son petit gabarit en fait une arme importante dans les trente derniers mètres, lui le très explosif attaquant qui est également capable d’inspiration géniale comme en atteste son but face à Caen où il avait trompé Riou d’une tête lobée. Basculé sur le côté droit par Régis Brouard depuis son arrivée, arrivera-t-il à faire mal à une défense amiénoise qui n’est pas toujours des plus sereines ?

La déclaration

« On se focalise sur le résultat, qui sera important, mais il n’est que la conséquence de ce qu’on peut produire. On attend de l’équipe qu’elle fasse un bon match dans son investissement, ce qui a été globalement bien fait à Auxerre dans l’ensemble. Il est important de prendre les trois points contre un concurrent direct du moment. Maintenant, quand on pense qu’au résultat, on peut oublier le reste. On va jouer contre une équipe d’Amiens qui a beaucoup de densité athlétique »

Régis Brouard (entraîneur de Bastia)

Le mercato

Ils sont arrivés : Kylian Kaïboué (défenseur, Montpellier) ; Johny Placide (gardien, Tsarsko Selo) ; Idriss Saadi (attaquant, Strasbourg) ; Thomas Vincensini (gardien, Lens) ; Lloyd Palun (défenseur, Guingamp) ; Joris Sainati (défenseur, Ajaccio) ; Amine Talal (milieu, Orléans) ; Kenny Nagera (attaquant, PSG, prêt) ; Adil Taoui (attaquant, sans club).

Ils sont partis : Yoann Kherbache (milieu, Agde) ; Florian Raspentino (attaquant, Bastia-Borgo) ; Sébastien da Silva (attaquant, Laval) ; Anthony Salis (défenseur, sans club) ; Michel Moretti (milieu, sans club) ; Naoufal Mesbah (attaquant, sans club) ; Sébastien Lombard (gardien, retraite) ; Gilles Cioni (défenseur, retraite).

Fin de prêt : Lorenz Assignon (défenseur, Rennes).

Le chiffre

9 – Le SC Bastia et l’Amiens SC ne se sont plus affrontés en match officiel depuis neuf ans et demi. En course pour la montée, alors que les Amiénois jouaient leur survie en Ligue 2, les Bastiais s’étaient alors imposés en mars 2012, sur un score de deux buts à un. Le futur dernier ouvrait la marque grâce à Touzghar après dix minutes de jeu, mais le futur champion égalisait par Rothen sept minutes plus tard avant qu’un but contre son camp de Mienniel peu avant la mi-temps ne donne la victoire aux Bastiais.

Le groupe bastiais contre l’Amiens SC

Vincensini, Placide (g.) – Palun, Le Cardinal, Bocognano, Quemper, Guidi, Sainati – Kaïboué, Vincent, Ducrocq, Talal, Ben Saada – Santelli, Salles-Lamonge, Saadi, Robic, Schur

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.