Régional 2 : rebond attendu pour les Portugais, confirmation espérée pour Ailly

Une semaine après sa très lourde défaite en coupe de France face à Beauvais, l’Amiens Portugais est attendu au tournant à l’occasion de son déplacement à Saint-Maximin. De son côté, Ailly-sur-Somme tentera d’enchaîner, là aussi dans l’Oise, du côté de Nogent. Présentation complète de la 2ème journée de Régional 2.

Benoît Sturbois : « Si on veut prétendre à être en haut, il va falloir être régulier »

Désireux de rapidement évacuer l’élimination en coupe de France, Benoît Sturbois attend surtout de son équipe de l’Amiens Portugais qu’elle monte en régime au sujet du contenu avant même se projeter sur le résultat. Entretien.

Benoît, la claque reçue contre Beauvais est-elle digérée ?

Pour moi, elle l’a été rapidement. Au niveau des joueurs, on est passé à autre chose, on a discuté rapidement à l’entraînement et on est passé au match de Saint-Maximin. Peu importe le match, que l’on gagne ou que l’on perde, il y a toujours des enseignements à tirer, des choses sur lesquelles on doit travailler, s’améliorer. Il faut être perfectionniste et sur ce match, il y a beaucoup d’enseignements à tirer parce qu’il y a défaite. On va essayer de faire en sorte de ne plus reproduire certaines erreurs.

Sofian Ameur estime qu’il est important de vite rebondir pour éviter que le doute s’installe dans les têtes. Est-ce aussi votre sentiment ?

Dans un premier temps, je suis convaincu que sur une saison, c’est l’équipe la plus régulière qui va monter. Si on veut prétendre à être en haut, il va falloir être régulier, sinon on risque d’être décrochés par rapport aux équipes de tête. J’aimerais qu’on se rassure dans le jeu et tout faire pour gagner. Je veux que l’on propose du jeu mais que les joueurs prennent conscience aussi qu’il y a des moments où on peut travailler sur la possession et d’autres où il faut être un peu plus direct. Il faut que j’arrive à leur faire assimiler ça. C’est ce qui nous a fait défaut sur la première mi-temps contre Gamaches. On est parfois dans l’excès de jeu. Dans un match, il y a plusieurs phases et il faut que l’on arrive à s’habituer à ça. Je vais privilégier le contenu même si le compétiteur que je suis veut que l’on aille prendre ces trois points à l’extérieur.

Êtes-vous d’accord pour dire que l’équipe est loin de son potentiel maximal ?

Je pense que c’est le cas pour chaque équipe. Il y a eu des nouveaux arrivants qui ont déjà évolué ensemble mais c’est peut-être une autre façon de joueur pour certains. L’équipe est perfectible. Je pense que l’on est à mi-chemin de ce que l’on peut proposer, mais ce qui me gêne c’est que l’on était plus vers 60-70% sur les matches de préparation et là on a rétrogradé. Dans le contenu, on est moins performant et c’est pour ça que j’ai émis un bémol sur les résultats des matches de préparation. On sait qu’il y a toujours l’aspect mental qui entre en ligne de compte en préparation et c’est parfois un facteur qui fait qu’ils peuvent perdre leurs moyens ou être moins performants. On espère qu’on va encore évoluer ce week-end et être plus performant que les deux derniers week-ends.

Allez-vous changer des choses dans le onze titulaire ?

Il n’y a rien d’acté, c’est évident. On a un groupe très élargi et de toute façon, par la force des choses, le onze sera modifié parce que Wable est « out » pour quinze jours.  Est-ce que ce sera le seul changement, je me laisse encore le temps de la réflexion. Il est bien évident qu’il faudra trouver une stabilité pour l’équipe à un moment donné, puisque l’année dernière je me plaignais de ne jamais pouvoir aligner la même équipe. Si j’ai la possibilité de le faire quand j’aurais trouvé la bonne formule, je n’hésiterais pas.

Tous propos recueillis par Romain PECHON et Adrien ROCHER

ST MAXIMIN – AMIENS PORTUGAIS

2ème journée de Régional 2

Dimanche 2 octobre, 15 heures

Stade M. Letellier, St Maximin

Jean-Charles Suiveng : « J’aurais préféré y aller dans de meilleures dispositions »

Enthousiasmé par ses débuts avec Ailly-sur-Somme, dont il est l’entraîneur depuis quelques semaines, Jean-Charles Suiveng n’en reste pas moins prudent avant le déplacement à Nogent-sur-Oise, pour lequel il sera privé de nombreux joueurs. Entretien.

Jean-Charles, dans quel état d’esprit abordez-vous ce déplacement à Nogent ?

Je l’aborde avec inquiétude, parce que j’ai beaucoup d’absents. Je suis déjà privé de mes trois premiers gardiens qui sont blessés. On va donc faire appel à un vétéran ou à un jeune gardien du club pensionnaire de l’équipe U18. On a aussi quelques joueurs absents (ndlr : Antoine Lecronnier blessé, Baptiste Dusuelle suspendu) même si je récupère Nicolas Pailleux qui était suspendu jusqu’ici. On va donc essayer de faire du mieux possible contre une équipe de Nogent qui semble assez solide. J’aurais préféré y aller dans de meilleures dispositions mais on va s’adapter. Maintenant, on a répondu présent sur le premier match en mettant une grosse intensité pendant la première demi-heure face à la réserve du Touquet. C’était un peu plus compliqué en fin de match, parce qu’on joue à se faire peur. On a une multitude d’occasions qu’on ne parvient pas à convertir. On finit par se prendre un but et à trembler un peu. Ce scénario s’est confirmé en coupe de la Ligue contre l’US Abbeville.

Votre principal axe de progression sur ce début de saison est donc cette quête de l’efficacité ? 

Exactement. Quand Terry Lavillette m’a contacté pour reprendre l’équipe, il m’a dit qu’il était en place défensivement. Il avait raison sur ce point, par contre on constate tous qu’il manque l’efficacité dans l’autre surface. Il faut être plus tueur, savoir se mettre à l’abri pour se faciliter les choses.

Quelles sont vos ambitions pour ce retour d’Ailly en Régional 2 ? 

L’objectif fixé par le président est simple : obtenir un bon maintien. On a conscience du niveau de ce groupe, avec les descentes d’Ailly et d’Outreau et la présence de belles équipes qui sont programmées pour le haut de tableau. On va donc faire du mieux possible pour assurer le maintien le plus tôt possible.

Comment se passent vos premières semaines à la tête de cette équipe ? 

Je suis très content de retrouver une équipe avec beaucoup de jeunes joueurs. Pour certains, c’est uniquement leur deuxième année chez les séniors. Il y a vraiment une belle envie dans ce groupe qui vit bien, qui aime partager des moments ensemble. Pour un éducateur, c’est toujours un plaisir de travailler dans ce genre d’environnement. Il faut aussi souligner la qualité et les valeurs des jeunes joueurs et ne pas oublier les cadres qui sont là pour apporter leur expérience. On a des garçons disciplinés et respectueux, prêts à mouiller le maillot. Il y a vraiment un bel état d’esprit à Ailly. A moi de prendre la suite du très bon travail de Pierre-Alain Lavillette, je ne suis pas venu avec l’idée de tout chambouler. Bien au contraire. C’est un beau challenge à relever.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

NOGENT-SUR-OISE – AILLY-SUR-SOMME 

2ème journée de Régional 2

Dimanche 2 octobre, 15 heures

Complexe sportif Georges Lenne, Nogent-sur-Oise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *