Régional 2 : L’AC Amiens (b) et l’Amiens Portugais toujours dans le dur

En attendant la reprise début janvier, la rédaction du 11 Amiénois profite de la trêve hivernale pour dresser un premier bilan de nos clubs engagés du National 3 au Régional 3. Les saisons se suivent et se ressemblent pour l’Amiens Portugais et l’AC Amiens, en difficulté dans leur groupe de Régional 2. Focus complet.

L’Amiens Portugais n’y arrive pas

En dépit d’un recrutement qualitatif, de bonnes prestations en coupe de France et d’une attaque intéressante sur le papier, l’Amiens Portugais n’a toujours pas trouvé la bonne carburation. Huitième avec cinq points au compteur après sept journées de championnat, la troupe de Benoît Sturbois est bien loin des ambitions du début de saison : le haut de tableau. « Si jamais ce n’était pas clair dans l’esprit de chacun maintenant c’est clair : on joue le maintien et il y a urgence de prendre des points, clamait Benoît Sturbois après le lourd revers contre Breteuil (4-1). Cette trêve arrive au bon moment parce qu’on était dans une spirale hyper négative. J’espère que ça permettra de remettre les têtes à l’endroit et on va bosser parce qu’il n’y a que ça à faire. »

Ainsi, le coach des Portugais aborde 2022 avec une seule idée en tête : « savoir ne plus perdre« . « On doit trouver les solutions, on se gratte la tête. C’est très dur, je n’ai jamais été dans cette situation depuis que je suis coach, constate-t-il. Ce qui fait encore plus mal, c’est qu’on a l’équipe pour prétendre à quelque chose mais on n’y arrive pas. » De quoi faire de la réception de Miannay, l’actuel dixième, le 16 janvier prochain un match déjà crucial dans la saison jusqu’ici décevante des pensionnaires du stade Michelet.

L’AC Amiens (b) n’a toujours pas gagné !

Peut-on ne pas gagner le moindre match après six journées et ne pas être lanterne rouge ? A cette question, la réserve de l’AC Amiens y apporte une réponse favorable puisque la troupe de Yohane Moreira pointe au neuvième rang lors de cette trêve des confiseurs. Pour autant, le tableau est loin d’être idyllique pour les Amiénois, qui ont pris pas moins de seize buts en six rencontres, dont huit lors de leurs dernières sorties. Déjà en sursis la saison dernière, l’ACA (b) va donc devoir cravacher et si possible débloquer son compteur victoire au plus vite pour éviter de jouer avec la peur au ventre jusqu’à l’ultime journée de championnat. La venue de Balagny, la lanterne rogue, en match en retard le 9 janvier prochain est peut-être bien l’occasion rêvée d’enfin lancer la saison.

Le classement du Régional 2 à la trêve 

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article