Régional 1 : Longueau bien en place, Camon en retard, Abbeveille frustré

En attendant la reprise début janvier, la rédaction du 11 Amiénois profite de la trêve hivernale pour dresser un premier bilan de nos clubs engagés du National 3 au Régional 3. Au quasi tiers de la saison l’ESC Longueau est très clairement dans les clous de ses objectifs, ce qui n’est pas le cas de l’US Camon. Focus complet.

L’US Camon a eu du retard à l’allumage

Candidat déclaré à la montée en National 3, l’US Camon a mis du temps à démarrer sa saison comme l’atteste son bilan après six journées (deux victoires, deux nuls, deux défaites). « J’estime qu’on n’a pas commencé qu’on devait le faire, reconnaît Titi Buengo. Après, les derniers matches ont été satisfaisant et de bonne augure pour la suite. On manquait d’efficacité dans nos matches. On a vendangé comme pas possible. Il y a des périodes comme ça. Maintenant, il n’y a rien qui est perdu. Quand je regarde le classement (cf : plus bas dans l’article), il n’y a pas non plus un gros trou. Ça va être dur pour tout le monde. Après, j’estime qu’on est bien là, comme ça les gens ne nous calcule pas et on tapera fort au bon moment. »

Car l’objectif de l’US Camon demeure la montée en début de ce début de saison digne d’une équipe de milieu de tableau. « Je ne déroge pas à ça. J’ai une très bonne équipe. Elle se réveille et elle a montré de belles choses les derniers matches .On s’est remis à travailler comme il fallait et on a aussi recadré certains joueurs. On leur a rappelé qu’il fallait s’investir un peu plus, qu’il n’y a rien d’acquis et que ce qu’on a pu faire la saison dernière est derrière nous. Je sais qu’on peut aller chercher des choses dès la reprise. » Et ça commencera fort d’entrée de jeu avec un derby contre à domicile contre Longueau dès le 9 janvier.

L’ESC Longueau avance sans faire de bruit

Longueau juste est la belle surprise de ce début de saison. En s’appuyant sur la meilleure défense du groupe, seulement trois buts encaissés – dont deux lors de l’unique défaite face à Pays de Cassel (2-1), la formation de Sébastien Léraillé a toujours évolué dans le haut de classement depuis le début de l’exercice en cours. « Hormis notre élimination en coupe de France, les résultats du début de saison sont corrects. On peut juste regretter d’avoir perdu des points à Pays de Cassel où on était sur la même longueur d’onde que face au RC Amiens où on avait manqué d’humilité, note le pointilleux entraîneur de l’ESCL. Derrière, on a su rebondir contre Steenvoorde (5-0) et Marck (0-0) et il faut savoir continuer sur cette dynamique-là. Ce championnat est très compliqué et homogène, il faudra donc être vigilant à la reprise. »

Où l’ESC Longueau ira donc à Camon avant de recevoir Abbeville une semaine plus tard. « Je suis persuadé que les grosses écuries comme Camon, Loon Plage et Grande-Synthe seront là à l’arrivée. Il va donc falloir prendre des points tout de suite pour ne pas glisser au classement et se retrouver pas loin de la charrette, prévient Sébastien Léraillé. Il reste encore cinq matches de la phase aller, on sait pertinemment que les cartes vont être redistribuées. A nous d’être suffisamment concentrés et rigoureux pour continuer à avancer. L’objectif reste de se maintenir pour continuer à structurer le club et vite se projeter sur la saison prochaine pour essayer d’avoir un temps d’avance. Puis, si on garde de la régularité et de la constance, on pourra faire un bon championnat. »

Le SC Abbeville joue avec ses nerfs

Si le spectateur lambda des matches du SC Abbeville doit sans aucun doute se régaler, avec pas moins de 20 buts de part et d’autre sur les quatre dernières rencontres, la situation est bien différente pour Mathieu Vallois qui vient de vivre plusieurs déconvenues de suite avec son équipe. « Il y beaucoup de déception, même de l’abattement, confiait-il après le match nul concédé dans le temps additionnel contre Gravelines (1-1), faisant suite à une défaite contre Outreau (3-4) après avoir mené 3-0. Les scénarios se suivent et se ressemblent et la jeunesse n’excuse pas tout. Je ne pense pas que ce soit un mauvais état d’esprit, c’est plus la peur qui les envahit. »

Résultat des courses, Abbeville a laissé filer de précieux points et glissé au classement le tout en ayant joué un match de plus que ses adversaires à l’exception de Gravelines. « Il y a un mois, on était très bien au niveau comptable et du jeu, là, malheureusement, les deux derniers matches changent la donne parce qu’on doit avoir cinq points supplémentaires, peste Vallois. On ne les a pas. On va se reposer dans un premier temps et après on se remettra au boulot. On verra tous ensemble ce qui est allé ou non et on corrigera ça ensemble. J’ai confiance en mes joueurs mais c’est clair que sur les deux derniers matches à domicile on perd cinq points. C’est le foot, c’est comme ça. On ne va pas tout changer aujourd’hui. On va travailler en espérant que les têtes soient remises à l’endroit en janvier. »

Le classement de Régional 1 à la trêve

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article