RC Lens : Thomasson, un profil « suivi depuis très longtemps »

Adrien Thomasson RC Lens
Sandra Ruhaut / Icon Sport

Ultime recrue en date du RC Lens, le désormais ex-strasbourgeois Adrien Thomasson est très loin d’être un inconnu pour la cellule de recrutement du club artésien et Franck Haise qui l’ont dans le viseur depuis plusieurs années.

Une recrue loin d’être anodine

Sur le papier, l’arrivée d’Adrien Thomasson au RC Lens a tout d’un nouveau bon coup flairé par les dirigeants artésiens. En coulisses, ce transfert est tout sauf une bouteille jetée à la mer. Comme souvent. « Depuis la remontée en Ligue 1, il faisait partie de nos petits papiers, avoue Franck Haise. Il est suivi par le club depuis très longtemps, et encore plus par moi. » L’entraîneur artésien ne s’en cache pas, il a toujours eu un oeil sur son désormais nouveau joueur depuis bientôt… dix ans. « J’avais commencé à le suivre l’année où il avait été prêté en National, à Vannes (ndlr : lors de la saison 2013-2014), parce que j’étais avec la réserve de Lorient à quelques kilomètres de là et je l’ai découvert à ce moment, explique-t-il. J’ai toujours eu un oeil attentif sur ce joueur qui est très intelligent, a un gros volume de jeu, une grande fiabilité technique. »

Mais au-delà de ses évidentes qualités footballistiques, l’ex-Strasbourgeois vient également remplir un des rares manques de l’effectif lensois. « Dans notre effectif, sur les deux postes d’attaquants de soutien de notre pointe, on avait finalement trois joueurs en Alexis (Claude-Maurice), David (Pereira da Costa) et Florian (Sotoca), continue Haise. C’était le seul endroit où on n’était pas complètement doublé alors que devant on a Loïs (Openda), Wesley (Saïd) et même Rémy Labeau Lascary, et que tous les autres postes sont doublés aussi. C’était ça avec les incertitudes d’une deuxième partie de saison, avec celle sur David notamment. C’est pour ça que j’avais coché ce poste et que l’on avait coché Adrien en priorité. »

Désormais une seule question se pose à l’égard du néo-artésien, sera-t-il en mesure d’étrenner son nouveau maillot dès demain, face à Auxerre, pour faire sa première à Bollaert à l’occasion de la dix-neuvième ? « La première chose pour que ce soit le cas, c’est qu’il soit qualifié mais il devrait l’être, souffle Franck Haise. Il a fait toute la saison avec Strasbourg, c’est qu’il est en forme pour jouer un match, le commencer, le finir. Forcément, on n’a pas eu beaucoup de séances collectives, on a juste fait une heure dans la matinée pour bien être au clair sur le projet de jeu avec beaucoup d’images. Il est en capacité de jouer, ça c’est sûr. » Et son nouveau public semble déjà prêt à l’accueillir comme il se doit.

Adrien ROCHER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *