RC Lens : Thierry Henry a vu faute sur Brice Samba

Thierry Henry RC Lens
Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Faute ou pas faute ? Si le résultat final a occulté les débats en après-match, l’action litigieuse entre Brice Samba et Hugo Ekitike à la huitième minute de jeu, débouchant sur l’égalisation parisienne à peine trois minutes après l’ouverture du score du RC Lens a suscité un vrai moment de flottement sur le coup. En cause, un contact entre le gardien du RC Lens et l’attaquant du PSG. Décryptage avec l’analyse de Thierry Henry.

Les observateurs ont vu faute

A la réception d’un centre de Nordi Mukiele, Brice Samba pensait avoir fait le plus dur en posant ses deux mains sur ballon avant que Hugo Etikite ne surgisse et prenne possession du cuir avant d’aller marquer dans un angle fermé. Instinctivement, l’ancienne doublure de Steve Mandanda à Marseille réclame une faute, alors que l’arbitre de la rencontre accorde le but sans broncher un instant. Un but validé après vérification par les arbitres vidéo, n’ayant pas décelé « une erreur manifeste » du central amenant à faire infléchir sa décision initiale.

Une décision difficilement compréhensible pour Thierry Henry, le consultant de Prime Vidéo : « Pour moi, il (Hugo Ekitike) est obligé de toucher sa main avant de toucher la balle. C’est ce que Brice Samba a essayé d’expliquer à l’arbitre. Pour moi, il y a faute. Il faut m’expliquer comment il peut prendre le ballon sans toucher sa main. » « Il y a surement faute d’Ekitike sur Brice Samba, abonde Benoit Cheyrou, qui était aux commentaires de la rencontre. Il touche la main du gardien même si son enchaînement assez rapide derrière va sans doute lui donner de la confiance. » « Je n’ai pas eu de réussite sur le but, je pense qu’il y a faute quand même, a confié Brice Samba à l’issue de la rencontre. Il tape ma main, la balle ne peut pas partir comme ça s’il ne tape pas la main. »

Le corps arbitral a interprété autrement

Dès lors, comment le corps arbitral dans son ensemble a pu avoir un jugement différent ? Selon les lois du jeu, une faute est commise à partir du moment où « un gardien de but est considéré en possession du ballon avec ses mains » selon trois cas précis : 1. « il tient le ballon entre ses mains ou entre sa main et une surface (par ex. : le sol, son corps) ou quand le ballon entre en contact avec une partie quelconque de ses mains ou de ses bras, sauf si le ballon rebondit sur lui ou qu’il l’a repoussé » ; 2. « il tient le ballon sur sa main ouverte » ou 3. « s’il fait rebondir le ballon sur le sol ou le lance en l’air ».

A partir de là, tout n’est question que de l’interprétation. Vraisemblablement, Monsieur Brisard a jugé que Brice Samba n’avait pas vraiment pris possession du ballon avec ses mains, laissant ainsi la possibilité à Hugo Ekitike de le jouer et de voir son but être jugé valide. Potentiellement électrique, ce fait de jeu n’est finalement que secondaire, même s’il empêche Brice Samba de réaliser un neuvième clean sheet cette saison. Loïs Openda et Alexis Claude-Maurice se sont ensuite attelé à atténuer ses regrets en inscrivant deux nouveaux buts synonymes de victoire de prestige pour le RC Lens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *