RC Lens : les tops de la première partie de saison 2022/2023

RC Lens
Anthony Dibon / Icon Sport

Deuxième à mi-parcours, le RC Lens a vécu un début de saison exceptionnel, étant parfait à domicile et récoltant un total de points inédit jusqu’à présent. Le 11 Lensois profite de cette trêve hivernale pour passer en revue les satisfactions de la première partie de saison.

Un début historique

Jamais le RC Lens n’avait réussi un tel début de saison en Ligue 1. Deuxièmes du championnat avec trente-six points au compteur, les Lensois réalisent une première partie de saison au presque parfait. Mais surtout, au-delà des points, c’est bien à travers la qualité de jeu que les joueurs de Franck Haise laissent une empreinte conséquente dans les têtes des adversaires et suiveurs. Toujours aussi intenses et bons offensivement, même s’ils marquent un peu moins, ils ont ajouté une constance défensive donnant un savant mélange de rythme, d’intensité, de menace offensive tout en gardant la cage inviolée à de très nombreuses reprises. Fou !

Des recrues impressionnantes

A l’exception peut-être d’Adam Buksa qui vit des débuts difficiles entre des blessures et des premiers matches qui n’ont pas été simples, le recrutement lensois a une nouvelle été judicieux. Mais surtout, trois ont impressionné. Sur le front de l’attaque, Loïs Openda a rapidement justifié l’investissement de près de dix millions d’euros grâce à sa finition mais aussi son indéniable sens du collectif. Mais que dire de Salis Abdul Samed et Brice Samba ? Le premier avait la lourde tâche de remplacer Cheick Doucouré, l’a très vite fait oublier et s’est imposé comme LE patron de l’entrejeu artésien. Dans les buts, Samba a été exceptionnel sur sa ligne, ses sorties tandis que son jeu au pied a permis de trouver de nombreuses failles adverses. Néanmoins, ces trois joueurs ne sont pas les seuls puisque Jimmy Cabot s’était montré performant avant sa grave blessure, tandis qu’Onana, Poreba et Claude-Maurice ont été intéressants malgré le faible temps de jeu. Une réussite.

Un effectif conséquent en qualité

Ce recrutement a permis une chose : avoir un effectif présent en quantité mais surtout en qualité. C’est bien simple, ce RC Lens ne présente quasiment aucune faille à chaque poste. Et même lorsqu’un joueur se blesse gravement, la relève est parfaitement assurée, à l’image de l’intérim réalisé par Massadio Haïdara lorsque Jonathan Gradit était blessé puis Facundo Medina suspendu. Cette qualité à tous les postes permet aux Lensois de réaliser cet excellent début de saison qui ne demande qu’à être confirmé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *