RC Lens : les pronostics de la phase retour 2022/2023

RC Lens
Baptiste Fernandez / Icon Sport

A quelques heures de la deuxième partie de saison 2022/2023 de Ligue 1, le 11 Lensois se prend au jeu de la projection et des pronostics. Meilleur joueur, meilleur buteur, meilleur passeur ou bien encore classement final, découvrez les prévisions de notre rédaction pour cette fin de saison en Ligue 1.

Meilleur joueur

Clément Rossi : Seko Fofana

Le meilleur joueur du RC Lens risque bien d’être son capitaine. À 27 ans, Seko Fofana enchaîne les rencontres et les bonnes prestations. Le milieu de terrain reste également encore très influant dans le jeu de son équipe. Par exemple, mors des 32e de finale de Coupe de France, Seko Fofana n’a pas été titularisé. C’est donc sur le banc qu’il a assisté à la domination stérile de ses coéquipiers face à Linas-Monthléry. Un peu après l’heure de jeu, Franck Haise décide de faire entrer son capitaine et dix minutes plus tard, l’Ivoirien débloque la situation en inscrivant un but et en délivrant une passe décisive. Seko Fofana continuera donc d’impacter, positivement, son équipe jusqu’à la fin de la saison.

Adrien Rocher : Brice Samba

C’est certainement la lutte qui sera la plus acharnée, tant le niveau est proche parmi les meilleurs joueurs entre le gardien du RC Lens, Kevin Danso et Salis Abdul Samed. Mais à ce petit jeu, Brice Samba possède l’avantage de savoir se montrer décisif peu importe l’adversité. Sûr de sa force et très serein dans toutes les situations du jeu, le dernier rempart de la meilleure défense de la Ligue 1 sera tout aussi important en deuxième partie de saison qu’il ne l’a durant la première.

Meilleur buteur

Clément Rossi : Loïs Openda

Le numéro onze de Lens a inscrit neuf buts après dix-neuf journées de championnat. On peut donc imaginer Loïs Openda marquer au moins le double de ces buts, voire plus. Mais pour cela, le jeune attaquant belge va devoir faire preuve de plus de régularité dans ces performances. En effet, il avait réalisé un début de saison assez impressionnant. Au bout de six journées, il avait déjà inscrit quatre buts. Mais depuis, trop de temps se passe entre les différentes réalisations du jeune buteur.

Adrien Rocher : Loïs Openda

Arrivé pour être le sérial buteur du RC Lens en remplacement d’Arnaud Kalimuendo, Loïs Openda n’a pour l’instant pas déçu. Malgré un trou d’air dans l’efficacité en septembre et octobre, l’international belge a montré à plusieurs reprises qu’il était un véritable tueur devant le but. Avec sa vitesse et une technique qui ont fait mal à plusieurs reprises aux défenses, à l’image d’un Paris Saint-Germain qui n’a jamais su le contrôler, l’attaquant de vingt-deux ans va encore faire mal et pourrait sans problème atteindre la barre des vingt buts en Ligue 1.

Meilleur passeur

Clément Rossi : Seko Fofana

En plus d’être le meilleur joueur du club, Seko Fofana va terminer la saison avec le titre de meilleur passeur. Avec actuellement quatre passes décisives à son actif, le milieu de terrain va continuer de délivrer des passes clés à ses coéquipiers tout au long de la saison.

Adrien Rocher : Przemyslaw Frankowski

Un peu en-dedans en début de saison, Przemyslaw Frankowski n’en finit plus de monter en puissance. Excellent depuis la fin du mois d’octobre, l’international polonais est un atout-clé du dispositif de Franck Haise et s’il n’a délivré que deux offrandes jusqu’ici, loin des sept de Florian Sotoca, il dispose d’un pied droit de qualité pour lâcher des excellentes balles de but et est suffisamment offensif pour apporter un véritable danger dans la surface. Également tireur des coups de pied arrêtés artésiens, il a toutes les armes en main pour devenir le meilleur artificer des Sang et Or et succéder au précédent piston droit, Jonathan Clauss.

Classement final

Clément Rossi : premier

Depuis le retour de la trêve, le PSG a prouvé qu’il n’était pas intouchable cette saison. Le RC Lens le sait bien car les hommes de Franck Haise ont battu ceux de Christophe Galtier au stade Bollaert. À la mi-saison, le club Artois n’est qu’à seulement trois longueurs de l’ogre parisien. Il est donc encore permis d’y croire. Surtout lorsque l’on sait que l’objectif premier de Paris est de remporter la Ligue des Champions. Enfin, Lens va être champion car le club ne va pas perdre un seul de ses matches dans son stade. Il est même légitime de penser que les Sang et Or vont remporter la totalité de leur rencontre dans leur antre, en championnat.

Adrien Rocher : Troisième

Plus fort dans tous les domaines que la saison passée, le RC Lens semble avoir les armes pour enfin retrouver l’Europe. Néanmoins, les rêves de titre semblent être encore un peu trop grands face aux armadas parisiennes et marseillaises qui devront toutefois composer avec l’Europe sur la deuxième partie de saison. Malgré tout, la très dense seconde moitié de Ligue 1 conjuguée avec un parcours en coupe de France pourrait laisser des traces pour une équipe habituée à gagner jusqu’ici. Avec sept points d’avance sur le quatrième, la marge semble assez conséquente à la mi-saison pour aller chercher la Ligue des Champions, mais tout peut aller très vite.

Les relégués

Clément Rossi : Angers, Auxerre, Ajaccio, Brest

Tout d’abord, le club d’Angers accumule déjà trop de retard sur le premier non relégable. En plus de cela, le club reste sur une série de onze défaites de suite en Ligue 1. Les dirigeants doivent déjà avoir la tête tournée vers la Ligue 2. Dans une situation à peu près similaire, l’AJ Auxerre devrait égalent quitter l’élite la saison prochaine. L’équipe entraînée par Christophe Pelissier n’a plus gagné, en championnat, depuis le 30 octobre dernier. Auxerre avait fait chuter le seul club Corse du championnat : l’AC Ajaccio. Ce dernier va d’ailleurs surement faire une saison « yoyo ». C’est-à-dire retourner en Ligue 2 alors que l’ACA venait de monter. Enfin, Strasbourg va se maintenir grâce à la ferveur de son stade pour laisser le Stade Brestois retourner jouer une divisons en dessous.

Adrien Rocher : Angers, Montpellier, Troyes, Brest

Partant de bien trop loin, Angers semble presque déjà condamné à un retour en Ligue 2, puisqu’il devra prendre autant de points qu’il n’a pris jusqu’ici… simplement pour refaire son retard sur le premier non-relégable. Si Auxerre semble en difficulté, son recrutement intelligent (Owusu, Radu, Abline, Touré, Zedadka) devrait pouvoir lui permettre de s’en sortir au détriment d’un Montpellier en grand danger qui perd deux titulaires indiscutables en Omlin et Cozza. Malgré le changement de coach, Brest semble encore trop juste, notamment offensivement pour aller chercher la seizième place, tandis que le club du City Group, Troyes, ne semble pas progresser sous Kisnorbo et vient de perdre sa plaque tournante Florian Tardieu pour le reste de la saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *