RC Lens : Leca et Farinez se partageront désormais le rôle de numéro un

RC Lens Leca Fariñez
Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Montant en puissance au fil de ses apparitions, Wuilker Fariñez va faire un bond dans la hiérarchie des gardiens du RC Lens. Comme décrété par Franck Haise, Jean-Louis Leca partagera son rôle du numéro un dans une phase de transmission avec le portier vénézuélien lors de cette seconde partie de saison.

Une période de transmission

Arrivé lors de l’été 2020 au RC Lens, Wuilker Farinez va prendre un peu plus de place dans l’effectif artésien. Voulant instauré un régime de transmission entre le portier vénézuélien et Jean-Louis Leca, Franck Haise va accélérer le processus lors de cette deuxième partie de saison. « Aujourd’hui, et depuis un bon moment, Wuilker (Fariñez) est très intéressant et il a beaucoup progressé. Je me suis dit qu’il fallait qu’il y ait encore une étape avant de basculer en tant que numéro un logiquement la saison prochaine. J’ai décidé que Wuilker (Fariñez) aurait plus de temps de jeu sur la deuxième partie de saison pour préparer de belles manières cette transmission. Aujourd’hui, j’ai deux gardiens numéro un qui joueront en fonction des matches et des périodes. Si Jean-Louis (Leca) ne fait plus dix-neuf matches, mais onze ou douze, il restera toujours performant et je sais qu’il transmettra. »

La question reste désormais de savoir à quelle fréquence les deux gardiens seront alignés. Depuis le début de saison, Wuilker Fariñez officiait lors des matches de coupe de France. Le portier vénézuélien sera désormais plus présent lors des matches de championnat. « Les deux joueurs ont déjà une idée de la manière dont je vois les choses, confie l’entraîneur du RC Lens. Ce n’est pas de la concurrence, c’est de la transmission. J’ai expliqué à Jean-Louis (Leca) ma vision. Ce n’est pas tombé du ciel, il savait qu’il y avait ça. Il l’a bien pris. Je pense qu’il fallait y aller par étape. Je voulais que ça se passe bien à la fois pour Jean-Louis (Leca) et Wuilker (Fariñez). J’ai fait l’annonce officielle au groupe pour qu’ils soient au courant avant de vous en parler. Je sais déjà qui je vais faire jouer à quel moment. Je veux que mes deux gardiens soient forts et que chacun renforce l’autre. »

Ces changements récurrents dans les cages qui nécessiteront une rapide adaptation de l’arrière-garde du RC Lens. Que ce soit avec Leca ou Fariñez, Jonathan Gradit et ses coéquipiers devront réussir à communiquer de la même façon. « Cela ne va pas changer grand-chose pour nous parce qu’on sait que ce sont deux très bons gardiens, assure le défenseur lensois. On sait qu’on peut avoir confiance en eux derrière. Wuilker (Fariñez) s’est beaucoup amélioré en français, après avoir pris des cours, on le comprend parfaitement. Il n’a pas forcément le même leadership qui peut avoir Jean-Louis, mais il a des qualités différentes. Il a fait de très bons matches quand il n’était pas là, que ce soit en coupe de France ou face au Paris Saint-Germain la saison dernière. »

Ce changement de hiérarchie du poste de gardien de but s’avancera à terme vers une fin de carrière pour Jean-Louis Leca. Comme l’a assuré son entraîneur, ce n’est en aucun cas « une punition » et le portier du RC Lens continuera d’apporter tout son savoir à Wuilker Fariñez lors de cette seconde partie de saison.

Emilien PAU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.