RC Lens : Haise fier d’avoir été l’entraîneur de Cahuzac

RC Lens Haise Cahuzac
Anthony Dibon/Icon Sport

A 37 ans et après trois saisons au RC Lens, Yannick Cahuzac a décidé de raccrocher les crampons à l’issue de l’exercice en cours. Une décision qui n’a pas laissé de marbre Seko Fofana, son partenaire, ainsi que Franck Haise, son entraîneur. 

Cahuzac, guide et relais au RC Lens

« Je suis un privilégié. Finir au plus haut niveau dans un club mythique et surtout avec un groupe, un staff, une ambiance aussi exceptionnelle, c’est extraordinaire. Dans une carrière, on ne tombe pas forcément dans un groupe comme celui de Lens. J’ai nettement moins joué cette saison, mais j’ai essayé d’apporter ma pierre à l’édifice, de respecter mes coéquipiers, mon club, les supporters. Je n’ai aucun regret. J’ai eu la possibilité de jouer. Le coach m’a donné ma chance. Mais je suis tombé sur la concurrence de deux phénomènes que j’ai essayé de titiller à l’entraînement. Je leur souhaite le meilleur« . C’est par le biais dans un communiqué publié sur ses réseaux sociaux dans la journée de mercredi que Yannick Cahuzac a annoncé son choix de prendre sa retraite en juin prochain.

Fofana Cahuzac RC Lens
Pascal Della Zuana/Icon Sport

Son partenaire depuis deux saisons au RC Lens, Seko Fofana a tenu à rendre hommage à celui qu’il avait déjà croisé au début de sa carrière à Bastia lors de la saison 2015/2016 : « Au-delà qu’il soit notre capitaine, c’est quelqu’un qui a beaucoup fait dans le football français. C’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup, je tiens à le remercier pour tout ce qu’il m’a apporté et je lui souhaite une bonne continuation. » La tonalité des propos était identique pour Franck Haise : « C’était mon premier capitaine, il l’est resté même si dans les faits il a beaucoup moins joué cette année et que Seko (Fofana) a été factuellement le capitaine sur le terrain, rappelle-t-il. Il y a beaucoup de joueurs dont j’ai été très heureux d’être l’entraîneur et « Cahu’ » en fait évidemment partie. »

Désireux de poursuivre dans le monde du football, Yannick Cazuhac se verrait bien devenir entraîneur dans un futur proche « J’ai eu la chance de côtoyer de super entraîneurs qui m’ont transmis leur fibre. Le vestiaire, la tactique, le terrain, tout ça me plaît », a-t-il confié dans un entretien accordé à l’Equipe. « Cahu a réfléchi, c’est un homme très réfléchi, depuis quelque temps pour trouver le meilleur moment pour tirer cette révérence, parce que la vie ne s’arrête pas à une carrière de footballeur. Je suis bien placé pour le savoir« , conclut le dernier entraîneur de Yannick Cahuzac dans le monde professionnel et peut-être bien futur confrère d’un futur ancien joueur qui aura en tout cas marqué les esprits en étant une des figures du renouveau lensois depuis trois ans.

R.P.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.