RC Lens : cinq choses à savoir avant Troyes [J37]

Troyes RC Lens
Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Toujours en course pour un potentiel top 5, le RC Lens est toujours dans la position de chasseur avant de défier Troyes, une équipe qui a quasiment validé son maintien à deux journées du terme. Découvrez les cinq choses à savoir avant cette rencontre de la trente-septième journée de Ligue 1.

Le RC Lens condamné au sans faute !

Victorieux sur le fil à Reims, grâce au troisième but de Seko Fofana dans le temps additionnel depuis le début de la saison, le RC Lens (7e, 58 points) a entretenu son rêve de qualification pour une coupe d’Europe. Pour que celui-ci devienne réalité, les Artésiens doivent gagner leurs deux derniers matches et espérer au moins un faux pas de leurs concurrents directs, à savoir Strasbourg (6e, 60 points) et Rennes (5e, 62 points). Face à Troyes, la troupe de Franck Haise est en mesure de viser un bon résultat même si les Aubois auront à cœur de valider de manière définitive leur maintien en engrangeant au moins le point qui leur fait actuellement défaut. Dans le même temps, Rennes défiera Marseille tandis que Strasbourg recevra Clermont. L’enjeu est simple : faire de la réception de Monaco, pour l’ultime match de la saison, une potentielle finale pour l’Europe.

Le classement de Ligue 1

Leca seul absent ?

Déjà absent à Reims, Jean-Louis Leca va purger son tout dernier match de suspension à l’occasion du déplacement du RC Lens à Troyes, samedi soir. Pour le reste, Franck Haise devrait pouvoir compter sur la totalité de son groupe et par conséquence peut-être bien convoquer à nouveau 21 joueurs. En tribunes le week-end dernier, Massadio Haïdara devrait bien être sur la feuille de match cette fois-ci amenant ainsi l’entraîneur du RC Lens a choisir un autre 21e homme dans l’optique où son groupe était bien au complet. Du côté de Troyes, de nombreux joueurs pourraient encore manquer à l’appel pour cause de blessure, dont le gardien Gauthier Gallon (dos) ou bien encore l’expérimenté Adil Rami (mollet).

Troyes veut valider son maintien

Quinzième avec 37 points, soit six longueurs d’avance et une meilleure différence de buts sur Saint-Etienne l’actuel barragiste à deux matches de la fin, Troyes a fait un pas quasi définitif vers le maintien en s’offrant le scalp de Lille (3-0) puis en allant accrocher le Paris Saint-Germain (2-2). Quoi qu’il en soit, les Troyens ne comptent pas relâcher la pression pour la venue du RC Lens. « Tous les voyants sont au vert. J’ai confiance en notre collectif et je sais qu’on peut aller chercher un résultat face à cette belle équipe de Lens. On sera à 200% c’est certain, promet Giulian Biancone, le défenseur de l’ESTAC. Le RC Lens a une grande communauté de supporters et on souhaite que nos supporters donnent de la voix. On espère que le match sera aussi beau en tribunes. »

Un historique légèrement favorable au RC Lens

Que ce soit en Ligue 1 ou plus récemment en Ligue 2, Troyes et le RC Lens ont eu pour habitude de pas mal s’affronter depuis la saison 1999/2000. Le tout pour un bilan légèrement en faveur des Lensois avec 10 victoires pour 8 matches nuls et 7 défaites, dont six au stade de l’Aube. Ainsi, Troyes n’a plus perdu à domicile face aux Artésiens depuis la saison 2008/2009 c’était alors pour le compte de la septième journée de Ligue 2. Associé à Toifilou Maoulida à la pointe de l’attaque, Kévin Monnet-Paquet fut l’unique buteur de la rencontre. L’autre succès lensois à Troyes l’avait également été sur le plus petit des scores le 24 octobre 1999, cette fois-ci en Ligue 1 et grâce à un but de Pascal Nouma, moins de vingt minutes après son entrée en jeu.

La cinquième pour le RC Lens

Désigné pour diriger cette rencontre de la 37ème journée de Ligue 1, François Letexier était déjà au sifflet de quatre rencontres du RC Lens cette saison. La toute première fois au mois de décembre lors du frustrant match nul contre le Paris SG (1-1), avant de recroiser l’équipe de Franck Haise en janvier à Saint-Etienne (1-2), puis le mois suivant face à Bordeaux (3-2). Le jeune arbitre de 33 ans est surtout celui qui a fait polémique à Strasbourg (1-0) avec un penalty sifflé à l’encontre de Przemyslaw Frankowski après en avoir refusé un au RC Lens dans des conditions assez similaires au préalable. Pour Troyes, ce ne sera que la deuxième fois de la saison après la réception de l’OM (1-1) fin février avec notamment un penalty accordé aux Olympiens. Samedi soir, François Letexier sera assisté de Cyril Mugnier et de Mehdi Rahmouni.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.