Quentin Lecoeuche (VAFC) : « On ne va pas à Niort en claquettes ! »

Lecoeuche VAFC
Dave Winter/FEP/Icon Sport

Même si le VAFC va à Niort sans la pression du résultat et avec un groupe extrêmement amoindri, Quentin Lecoeuche assure que la motivation est toujours totale au sein du groupe, histoire de conclure cette saison difficile sur une bonne note. Entretien.

Quentin, que peut-on attendre de ce dernier match ?

De bien finir la saison. Même si on a assuré notre objectif qu’était le maintien, on veut finir sur un bon match et continuer notre bonne série. On va pouvoir jouer sans pression et ça peut nous libérer pour montrer d’autres choses mais aussi en profiter pour en faire un match abouti et partir en vacances tranquille. Quand on est compétiteur, on sait que l’on veut gagner chaque match. C’est sûr qu’il n’y aura pas autant d’enjeu que sur les derniers matches mais ça reste un match de foot et on se doit de le gagner.

Le tout avec une équipe remaniée…

Beaucoup de joueurs qui étaient avec nous cette saison auront leur chance de montrer ce qu’ils valent et c’est une bonne chose. Il faut bien clôturer cet exercice qui n’a pas été facile mais que l’on finit bien. Il ne reste qu’un match et ça va être compliqué pour poser des fondations pour l’année suivante mais on a à cœur de bien terminer.

Le groupe y va-t-il l’esprit léger ?

La pression est retombée mais on veut bien finir. On ne va pas aller là-bas en claquettes.

Vous serez toujours là l’an prochain et l’envie sera de bien démarrer pour éviter une nouvelle saison galère…

On a vu cette saison que quand on démarre mal, on est souvent dans le mauvais wagon et on le traîne toute la saison. Ca a été le cas l’année dernière avec Ajaccio aussi. Cette année, avec le même effectif, ils jouent la montée parce qu’ils ont bien débuté. Bien démarrer ça permet de se mettre tout de suite en confiance, d’avoir de bonnes bases, de tout de suite prendre les points manquant à la fin. Quand tu fais partie des sept ou huit premiers, tu as quelque chose à jouer derrière et ce sont des matches plus faciles à jouer que quand tu es en bas de tableau et que tu dois essayer de grappiller des points à droite, à gauche. C’est complètement différent.

Niort est également un bon exemple…

Ils se sont mis à l’abri rapidement parce qu’ils ont fait une bonne saison mais surtout un très bon début de saison. Il faut prendre exemple sur ces équipes-là pour faire une meilleure saison l’année prochaine.

Propos recueillis par Arthur LASSERON avec Adrien ROCHER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.